Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2012

Alors? Ces économies? On les fait? C'est peut-être la question à poser aux candidats des législatives!

Saint du jour :                 Sainte Perrine

Contrepèteries :             Les physiciens voient le monde conique

                                           Ma femme admire les rossignols du caroubier

                                           Non, le Var ne se déverse pas dans l'Oder

                                           J'aime le son du cor le soir au fond des bois     

Dicton Français :             Un visage qui ne rit jamais est le témoin d'un cœur mauvais. 

Dicton Juif :                      Qui n'ajoute pas quelque chose à son avoir s'endette

Dicton Africain :              Se croire plus intelligent que son ami, c'est compromettre l'amitié

Proverbe Chinois :          C'est s'enrichir que s'ôter ses besoins

Dicton du jour :               

 

La dictature est une forme autoritaire de la démocratie dans laquelle

tout ce qui n'est pas obligatoire est interdit

 

 

Alors ces économies? On les fait? Et comment? C'est peut-être la question à poser aux candidats des législatives!

 

On peut voir des associations demander la reconnaissance de..., l'inscription de..., et  moi-même voudrait qu'on fasse quelque chose pour les monuments, le patrimoine, les paysages.  Mais ou trouver l'argent, comment financer? Apparemment ces gens et associations qui organisent des réunions de quelques personnes derrière un comptoir de bistrot ou dans une arrière-salle, ne se posent pas la question la plus importante: "OU TROUVER L'ARGENT", on ne dit qu'une seule chose "JE VEUX!". C'est peut-être pour çà que ces mêmes personnes essayent d'obtenir des places sur les listes des municipales de 2014, pour arrondir leurs futures retraites.

999.jpgAlors, plutôt que de chercher des mécènes comme le font certains anciens Ministres et certaines Entreprises Publiques, et afin de proposer un financement pour le patrimoine et les paysages, je tente quelques propositions, même si tout le monde sait pertinemment qu'elles ont aucune chance de voir le jour. Mais on peut toujours tenter, si des fois il y avait quelques députés honnêtes élus!

Tout le monde s'accorde à dire qu'il y a trop d'élus en France, trop de députés, trop de sénateurs séniles, et que ces élus ont de trop gros salaires, de trop grosses indemnités et de trop gros avantages. Ne parlons pas des cumuls car nous aurons encore droit à une Arlésienne quant à une loi anti cumuls.

Nous avons en France plus de 650.000 élus de toutes sortes: 577 députés, 343 sénateurs, 2040 conseillers régionaux, 4042 conseillers généraux, 36635 maires, 519.417 conseillers municipaux, 78 députés européens et environ 38.000 conseillers intercommunaux, et tout cela pour environ 65 millions d'habitants. En comparaison, les États-Unis comptent moins de 250.000 élus dont 435 à la Chambre des représentants et 100 sénateurs pour une population  d'environ 313 millions d'habitants. Alors on peut se poser la question, pourquoi tous ces élus??!!! Si nous prenions exemple sur les États-Unis (ce qu'on sait faire avec la bouffe et le reste), nous devrions avoir environ 110 députés et sénateurs pour représenter la population française.

Toutes les sources d'informations sont d'accord pour dire que chaque députés  coûtent 300.000 euros par an et chaque sénateur environ 500.000 euros annuels, mais avec différents avantages certains annoncent presque 1 million d'euros par an.

998.pngAlors sans vouloir aller jusqu'à une représentation équivalente en comparaison de populations avec les États-Unis, ni demander la suppression du Sénat comme beaucoup de gens le demandent, il peut paraître très possible de revenir à un nombre de députés d'environ 400 et de 250 sénateurs, alors que le phénomène inverse s'est produit lors du dernier renouvellement des sénateurs, 343 sénateurs au lieu de 331. Si nous faisons les comptes des économies, cela représente 56 millions d'euros en députés et 47 millions d'euros en sénateurs.  

Nous avons là, la moitié de la somme annoncée par les VNF pour le Canal du Midi. Mais comme les VNF ne refont pas les berges, ce qui représente 50% des chiffres annoncés, nous avons là la totalité du budget pour replanter l'intégralité du Canal.

Et il ne s'agit que des Députés et Sénateurs car si on voulait s'attaquer aux autres Institutions, par exemple les mairies et le nombre de conseillers municipaux, ne trouvez-vous pas étonnant qu'une ville comme New-York compte 51 conseillers municipaux pendant que nous en avons 163 à Paris, 69 à Toulouse ou 43 à Narbonne? Y a-t-il plus de responsabilités dans nos villes Françaises qu'aux États-Unis?

 

Mais ne rêvons pas, car pour faire ce type d'économies, il faut passer par des lois, et les lois, ce sont justement tous ce gens qui coûtent si cher à l'État qui les font. Alors? Votez bien et l'idéal serait de revenir comme avant à des non inscrits et non plus ces candidats nommés par leurs partis respectifs. Mais surtout ne votons jamais pour des candidats qui recherchent des compléments de revenus!!

 

 

10/04/2012

La politique est-elle lucrative? La réponse est OUI!!

La politique est-elle si lucrative? La réponse est OUI!!

Pourquoi cette question qui peut paraître idiote à certains? Retraité, je me suis posé la question lors de ma mise au piquet: "Que vais-je faire?". J'ai cherché, dans les milieux des ONG puis dans le milieu associatif et croyais avoir fait la bonne pioche. Mais voila, de réflexions en petits mots, vous vous apercevez que tout le monde ne suit pas la même route lorsque l'heure de la retraite arrive.

20.gifIl ne m'est jamais venu à l'idée de me lancer dans la politique à mon âge. Comme me l'ont déjà dit plusieurs personnes, députés, sénateurs ou députés européens, il faut entre 10 et 15 ans pour être un personnage politique reconnu, alors commencer la politique à l'âge de la retraite, vous serez mûr à 80 ans, juste ce qu'il faut pour être sénateur. Je me suis engagé politiquement pour aider et partager des idées, tenter de faire bouger. Mais que faire lorsque vous entendez des réflexions comme celles dont je vais vous faire part.

Je commence par la meilleure qu'il m'est été donné d'entendre et ce, pas plus longtemps que la semaine dernière: "Je vais me présenter sur une liste municipale en 2014 pour avoir un complément de retraite". Vous avez bien lu, alors que va faire cette personne dans un conseil municipal? Là est la question. Cette personne n'est même pas encartée, n'a jamais fait de politique et ne sait pas ce que gérer signifie et le plus beau c'est qu'il veut être sur une liste d'une grande ville, sans doute pour avoir un complément de retraite plus conséquent!

Une autre aussi savoureuse d'une dame dont le mari vient d'être mis à la retraite: "Je me suis présentée sur la liste municipale parce que je ne me voyais pas avec mon mari sur les bras!". C'est ce qu'on appelle une volonté politique affirmée. Cette personne qui est conseillère municipale à Toulouse, n'a toujours pas compris ce qu'était la gestion d'une ville après 4 ans de présence. Et après on se demande pourquoi les villes sont mal gérées!

21.jpgMais il n'y a pas que les retraités, il y a aussi des moins vieux qui entre en politique ouvertement pour se faire du fric. L'exemple de ce jeune homme que j'ai connu, vous expliquant: "Je m'emmerde pour gagner 1800 euros par mois, je rentre en politique, je me fais élire au Conseil Général et je gagnerai plus à ne rien faire". Je vous garantis les termes exacts de l'engagement politique de cette personne qui depuis est retourné à ses occupations....à 1800 euros.

Une petite dernière pour démontrer l'efficacité des partis politiques. Il en est un qui a apparemment des difficultés pour trouver des candidats car il est obligé d'aller chercher à l'étranger, une candidate pour les Présidentielles. Ce parti recrute ses candidats dans les maisons de retraite, je pourrais vous citer le cas d'une personne de mon âge se présentant aux élections cantonales puis maintenant aux législatives. Par conviction? Non, pour un complément de retraite lui aussi.

Alors, si après cela, on nous parle de conviction, d'engagement. J'espère que vous aurez compris pourquoi tout se casse la figure. Les gens ne prennent plus la peine de se former aux métiers de la politique, car c'est un métier comme un autre et il faut une période de formation.

Dans tous les cas: "PLACE AUX JEUNES", donnez leur la chance de se former et de faire leurs preuves. Changez cet amateurisme dans les différentes assemblées. Soyez plus présents et diminuez vos avantages. 

Les deux gros problèmes de la politique actuelle, l'amateurisme et l'argent facile.

  

05/04/2012

Cumuls des mandats: la garnde hypocrisie!

Contrepèteries     Le réalisateur veut cadres les stars

                                   Ce grand mince est très prisé

                                   Les Maures rafolent des dattes

                                   Cette Belgique, quel entrain            

Dicton Français :     Espérance ne donne à boire ni à manger

Dicton Juif                Trop d'humilité est demi orgueil     

Dicton Africain :      La mort est un vêtement que tout le monde portera

Proverbe Chinois  On ne peut mesurer la mer, on ne peut sonder le coeur d'un homme

Dicton du jour :

Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence.

Léon Blum

 

Cumuls de mandats, la grande hypocrisie!

C'est comme le monstre du Loch Ness, on en parle , on en parle, mais jamais on ne voit quoi que ce soit, aucun changement.

Et pourtant, la France est la championne en matière de cumuls de mandats électoraux et nos chers élus de dire que c'est de la faute aux électeurs. Ce ne sont tout de même pas les électeurs qui font les choix des candidats pour établir les listes. On vous expliquera de temps à autre qu'on le fera après une élection car il peut y avoir un changement de majorité qu'il n'y aurait peut-être pas si on présentait des candidats non représentatifs.

 

01.jpg

En cumulant, les politiques se prémunissent contre deux choses, le risque de se retrouver sans activité s'ils sont battus (mais pas sans salaires car on connaît les énormes avantages liés à certaines fonctions), et le risque de se faire oublier s'ils sont trop souvent à Paris ou à Bruxelles. Comme si les députés Français ou Européens étaient des modèles d'assiduité!!!!.

Certains candidats à la Présidentielle ont pris des positions, même si aucun détails sur d'éventuelles réformes n'ont été explicitées: Joly, Le Pen, Hollande, Bayrou et Mélenchon en ont parlé et fait quelques propositions. Mais le candidat Sarkozy, lui, se tait toujours sur ce point qui contrarierait très certainement les rangs de son parti et surtout Copé. Trouvez-vous qu'un Alain Juppé puisse être efficace comme Ministre des Affaires Étrangères et comme Maire de Bordeaux? C'est là toute la question des cumuls, il est prouvé qu'on ne peut pas faire 36 choses en même temps avec la même efficacité.

A une époque ou l'on demande un maximum d'efforts financiers aux électeurs, il serait peut-être de bon ton que nos élus fassent enfin un effort de leur côté. Limiter les cumuls dans le temps et surtout limiter le cumul des indemnités (par exemple 10.000 euros ce qui n'est déjà pas si mal), permettrait sans aucun doute les cumuls car on voit mal des élus se faire élire sans avoir la contrepartie financière. On pourrait ainsi vérifier le sérieux de certains lors des élections.

02.jpg

Exemple d'efficacité politique.

 

03.jpg

 

Il est une autre limite qu'il serait importante à mettre en place, celle de l'âge. Malgré les progrés faits par le médecine pour allonger l'espérance de vie, ne dites pas qu'une femme ou un homme de plus de 75 ans a les mêmes dispositions à réfléchir et diriger. Arrêtons de prendre le Sénat pour un mouroir ou pour un Établissement de repos pour politiques séniles ou dépassés psychiquement.

Enfin, une autre limite a instaurer, celle de la présence, instaurer un nombre minimum de jours de présence, un salarié n'est payé que pour le travail qu'il fait, il doit en être de même pour tous les élus.

Mais nous pouvons toujours rêver, les élus ne se couperont jamais l'herbe sous les pieds. On les voit mal modifier des lois qui leur donnent la part belle.