Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2012

Espagne, les dangers pour l'artisanant Français et l'arnaque des banques!

Saint du jour :                 Sainte Germaine

Contrepèteries :             Vous trouvez çà beau, Magritte

                                           Les vraies moules ont l'écaille noire

                                           Vous ne devriez pas tricher avec ce couple idiot

                                           Votre compère a l'air d'un saint

Dicton Français :             Un geste osé est un geste tenté, et nul ne pourra vous le reprocher

Dicton Juif :                     Qui ne voit pas dans chaque étoile le sourire d'un enfant, ne sait pas regarder le ciel

Dicton Africain :              Celui qui n'a pas traversé la rivière ne se moque pas de celui qui est dans le gué

Proverbe Chinois :          Les gens heureux n'ont pas besoin de se presser

Dicton du jour :

Une société n’est vraiment juste, sociale et civilisée que si elle respecte l’animal

Alfred Kessler

 

Espagne, les dangers pour l'artisanat Français et l'arnaque des banques.

 

Les élections ne sont pas encore terminées, qu'on recommence le feuilleton de l'euro, des banques et bientôt, ne nous leurrons pas, des états en faillite. Il est étrange comme tout ça est brusquement passé sous silence depuis le début de l'année et l'entrée en campagne.

C'est maintenant au tour de l'Espagne et, évidemment, les banques qui sont à l'origine de tout, se voient octroyer des milliards d'euros qui ne se justifient absolument pas. Qui nous a parlé de mesures d'encadrement des banques pour accompagner ces "DONS" généreusement acceptées? On a donné de l'argent à la Grèce sans jamais imposer certaines mesures telles demander des impôts à l'église orthodoxe qui ne paye rien tout en étant l'un des plus gros établissements financiers de Grèce. Touches pas à mon Église!

 

001.jpg

 

Mais maintenant, est-on certains que les banques Espagnoles sont si mal en point que cela? Certains bruits très persistants font savoir que l'une d'entre elles, au minimum, a envoyé d'importants capitaux en Amérique du Sud et va recommencer, à n'en pas douter, les mêmes pratiques au Brésil par exemple. Et comble de bonheur pour cette banque, tout en continuant ailleurs ses pratiques inflationnistes, usuraires et coupables, elle recevra de l'Union Européenne, c'est-à-dire des contribuables Européens, des milliards sans aucun justificatifs. Les comptes de cette banque seraient, dit-on, faussés. Les milliards d'euros octroyés aux banques vont-elles être utilisés pour acheter de nouveaux joueurs au Real Madrid ou à Barcelone, ou à donner du boulot aux Espagnols? Va-t-on imposer des règles strictes aux banques bénéficiaires, en contrôlant leurs avoirs par exemple?

 

Et maintenant que penser du danger pesant sur l'artisanat Français suite à cette Bérésina financière de l'Espagne. De cela, personne n'en parle alors qu'on commence à en voir certains effets. 25% de chômage en Espagne et un artisanat complètement en berne, alors, que faire pour les espagnols? C'est simple, profiter des largesses de l'Europe en passant les frontières et en venant se proposer sur le marché Français. On trouve ces artisans Espagnols sur le territoire Français, et comme ils emploient une main-d'œuvre très bon marché, ils sont moins-disant de 30 à 40%. Dans certaines régions comme le Languedoc-Roussillon, l'effet se fait déjà sentir et des artisans parlent de fermer la porte très bientot. C'est cela l'Europe, cette sacrée Union Européenne, la permission de faire tâche d'huile pour la paupérisation tout en continuant, pour les établissements financiers, leurs coupables manœuvres aux frais des différents États.  

 

Et pendant le même temps, quelques voix s'élèvent en France pour réclamer des dépenses totalement inutiles et sans les justifier ni chercher comment payer!

26/04/2012

La France peut-elle rembourser sa dette de 1750 milliards d'euros?...

Saint du jour :                  Sainte Alda et saint Anaclet

Contrepèteries :             Dommage, j'étais en face de la poutre

                                           Cette fois, j'ai senti le bout de ses galoches

                                           Ce n'est pas au pieu qu'est réservé le plaisir de dîner

                                           Ces luttes perpétuelles épuisent la malheureuse Russie            

Dicton Français :             Des mauvaises coutumes naissent les bonnes lois         

Dicton Juif :                      Il n'est rien qui ai un goût plus amer que la vérité

Dicton Africain :              Celui qui n'a pas été volé ne monte pas la garde

Proverbe Chinois :          Quand on a dix pas à faire, neuf font la moitié

Dicton du jour : 

 

Comme un homme politique ne croit jamais ce qu'il dit, il est étonné quand on le croit sur parole.

Anonyme

 

 

La France peut- elle rembourser sa dette de 1750 milliards ?...

 

52.jpg

 

Dans l'actuelle campagne électorale les Français se posent toutes sortes de questions, qui restent sans réponse...

Par exemple :

  • Comment nos gouvernants Chefs d'Etat, Premiers ministres et ministres des Finances ont-ils pu accumuler depuis 1981,en 30 ans, une dette publique monstrueuse qui était de 1300 milliards d'euros en 2007, de 1750 milliards (environ...) en 2012 sans que personne n'en informe les Français et ne tire la sonnette d'alarme avant 2007 (le PM François Fillon) ?
  • Le livre "L'oligarchie des incapables" paru en janvier 2012 nous informe qu'un ministre des Finances, Francis MER ex P.-DG d'Usinor Sacilor s'en est alarmé, en avril 2003 directement auprès du Président de la République Jacques Chirac. Ce dernier lui a négligemment répondu, contrarié: "Ecoutez, Mer, tous les gouvernements ont emprunté depuis 30 ans pour boucler les budgets. On peut bien continuer encore un peu, non ?"

Et les choses en sont restées là sans que le discret ministre Francis Mer ne déballe le problème sur la place publique...Chirac le "roi fainéant" a terminé son quinquennat sans plus s'en soucier."Après moi le déluge !" disait déjà Louis XV quand son ministre des Finances l'alertait sur le montant de la dette royale et l'absence d'argent dans les caisses de l'Etat !

51.jpgQui a succédé en avril 2004 à Francis Mer au Ministère de l'Economie et des Finances ? Nicolas SARKOZY ! On peut penser que le ministre sortant l'a prévenu de l'existence d'une dette colossale mettant en péril l'économie française toute entière...Sarkozy a été ministre des Finances pendant 8 mois..Il n'a pas pu ne pas être informé de cette dette de 1200 milliards d'euros...Il n'a rien dit, ses préoccupations étaient ailleurs ! Se faire élire Président de la République !

La dette a donc continué à s'aggraver sans que personne n'intervienne..

50.jpgDepuis 2007 et l'élection de Nicolas Sarkozy comme Président, la dette s'est alourdie de 500 milliards, pour atteindre 1700, 1750 Mds on ne sait pas au juste ! En 5 ans Sarkozy a augmenté la dette déjà colossale de 50%!

La question est : comment un homme qui a caché aux Français de 2004 à 2007 l'existence d'une dette publique colossale , puis l'a augmentée de 500 milliards (ou plus !) en 5 ans pourrait- il maintenant la réduire, la supprimer ? Peut- on sérieusement compter sur lui pour une telle tâche ?

Autre question, comment son successeur si successeur il y a, pourra résoudre le problème. Comment  les 60 points seront-ils financés puisqu'il n'y a plus aucune marge de manœuvre?