Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/06/2012

TOULOUSE, Canal du Midi, de Brienne ou de Garonne, retour à la préhistoire!!!

TOULOUSE, Canal du Midi, de Brienne et de Garonne, retour à la préhistoire!

 

Une semaine de silence car il faut savoir se soumettre à la chirurgie quand il le faut, mais une semaine profitable pour voir ou en est le Canal du Midi et disséquer en détail les "propositions" ou plutôt les vaticinations de Monsieur le Sénateur Alain Chatillon.

 

IMGP0950.JPGDurant cette semaine, des personnes m'ont fait part de leurs inquiétudes quant à l'état général des chemins de halage dans Toulouse même, alors, n'ayant pas eu le temps de vous écrire le billet sur le rapport détaillé Chatillon, billet que je vous délivrerai demain, si nous faisions un peu le point sur Toulouse et ses canaux.

Beaucoup, promeneurs, cyclistes, joggeurs, se plaignent de plus en plus de l'état des berges des canaux, qu'ils soient du Midi, de Brienne ou de la Garonne. Le Conseil Régional Midi-Pyrénées consacre un important budget à la Voie Verte le long des canaux. Mais que faire lorsque des voies goudronnées sont envahies par les broussailles des berges non entretenues ou s'éboulent partiellement dans la cuvette du canal, que la voie de soulève et se fissure? Et dans ce cas, qui est responsable? Certainement pas le Conseil Régional qui a payé la création et l'entretien de la voie elle-même. Alors qui? Les VNF? L'État? La ville de Toulouse? L'agglomération Toulousaine? Il est difficile de répondre car il semble que plus personne ne soit capable de savoir qui est responsable de quoi que ce soit en matière de voie fluviale. Il n'est qu'à regarder le croquis délivré par une personne du conseil municipal de Toulouse, pour comprendre qu'on ne peut plus comprendre!!!!

 

000.jpg

 

Il semblerait donc, en fonction de la compréhension de ce croquis, que ce soit la ville de Toulouse qui soit responsable des berges, donc des broussailles qui rendent les chemins de halage difficilement praticables ainsi que de l'entretien en général des abords des canaux. Cette absence d'entretien est d'autant plus révoltante que la ville de Toulouse doit recevoir en 2013, la Conférence Mondiale des Canaux. Il est vrai que la conseillère municipale chargée des espaces verts ainsi que celle chargée des canaux, sont toutes deux du groupe politique EE Les Verts, ceci doit expliquer cela, Verts mais adeptes des broussailles urbaines et du retour à l'ère préhistorique.

En attendant voici quelques photos qui vous expliquent les mécontentements des usagers qui se plaignent des ronces entravant les chemins, des dangers permanents et des insectes ou autres bestioles ayant élu domicile dans la jungle des berges des canaux. Beaucoup de propriétaires de chiens ne veulent plus aller les promener le long des canaux tellement les insectes y sont nombreux. Alors? VNF, Ville de Toulouse, Agglomération Toulousaine, même combat, on risque de bien rigoler en 2013 lors de la Conférence Mondiale des Canaux.

 

IMGP0949.JPG

Des broussailles et des ronces et il y a une semaine, les ronces envahissaient le chemin de halage, alors une collectivité, (laquelle?) a coupé juste ce qu'il fallait pour laisser le passage.

IMGP0951.JPG

Les voies se soulèvent, par endroit comme sur la photo, de plus de 10 centimètres, à quand un accident, et qui sera responsable?

IMGP0953.JPG

Un condensé des dangers des canaux en général, des sacs de vase en équilibre au-dessus du chemin de halage et le long d'une berge qui s'écroule, déposés par les VNF au-dessus du chemin entretenu par le Conseil Général et des berges non entretenues par la ville, bonjour pour la recherche en responsabilités!!!!.

IMGP0954.JPG

A cet endroit, bientôt, un cycliste plongera car le chemin de halage et la voie gougronnée s'écroulent, et en plein dans un virage!

IMGP0957.JPG

Mais gentes dames et gentils damoiseaux, soyez tranquille, VNF s'occupe de tout et ce panneau vous le dit clairement, il y a des risques...mais uniquement sue la voie d'eau!!!!

 

 

 

10/06/2012

Ces associations non contrôlées et qui n'ont rien à proposer, est-ce bien raisonnable!

Saint du jour :                 Saint Landry

Contrepèteries :             Vive la France malgré la paresse

                                           Vise la bête et envoie-la vite à l'abbé

                                           Une verte auto magique

                                           Une forte odeur envahissait la rue du quai

Dicton Français :             Donne au reconnaissant plus qu'il ne demande

Dicton Juif                        Une mauvaise nouvelle a des ailes rapides

Dicton Africain :              Celui qui a planté un arbre avant de mourir n'a pas vécu inutilement

Proverbe Chinois :          Plus il y a de monde réuni, plus il y a de médisances

Dicton du jour :                                                                                 

Vous êtes prisonnier d’un système de civilisation qui vous pousse plus ou moins à détruire le monde pour survivre

Daniel Quinn

 

 

Ces associations qui n'ont rien à proposer. Est-ce bien raisonnable?

 

001.pngIl existe en France, pléthore d'associations en tout genre. Certaines et pour leur majorité sont tenus par des gens qui croient en ce qu'ils font, tentent de le faire savoir et de trouver des points d'appui par l'intermédiaire de bénévoles. Il est d'autres types d'associations qui, tout au contraire, n'ont pas grand chose à proposer, bien souvent créées par 4 à 5 personnes qui se disent "Président" "Secrétaire" "Trésorier" "Administrateurs" voir même "Responsables de", autant de titres que de participants mais qu'il leur est agréable d'être invités par les Maires des communes lors du Nouvel An.

Beaucoup d'associations honnêtes ont du mal pour survivre car bien souvent, n'ayant comme ressources que les sommes réglées par leurs adhérents et parfois quelques suppléments par ci par là. A contrario, certaines associations vivent très bien et peuvent même payer des salaires parfois substantiels grâce aux subventions généreusement distribuées par des collectivités sans aucune garantie quant à l'utilisation des sommes 002.jpgallouées. Cette pratique est facilitée par les lois 1901 sur les associations, lesquelles en grosse majorité ne sont pas soumises à impôts. Je connais malheureusement des gens qui vivent très bien des subventions allouées à une association dont les objets sont très floues et ils n'ont jamais été contrôlés.

En étudiant les subventions versées aux associations, on peut découvrir que certaines de ces lois 1901 cumulent des subventions des villes, des Conseils Généraux, Conseils régionaux et communautés d'agglomérations, de quoi très bien vivre alors qu'elles n'ont aucune utilité. Des chiffres?:

65% des associations sont subventionnées à plus de 50%, en perfusion permanente de l'argent des contribuables alors qu'elles ne correspondent à aucun besoin de la population. 73% des subventions  sont accordées sans objectif particulier, l'association gérant l'argent comme bon lui semble.  49% des dossiers ne contiennent pas de rapport technique et financier décrivant l’utilisation faite de la subvention et jusqu'à 75% pour les Conseils Regionaux Des millions d'euros sont ainsi distribués sans aucune vérification quant à l'utilisation faite de l'argent des contribuables..

Maintenant concernant l'objet désigné pour l'association, c'est du grand n'importe quoi. Il suffit de mettre une phrase, quelques mots, pour que l'objet soit enregistré. Après? C'est le grand n'importe quoi et bien souvent, les associations font totalement autre chose que ce qui est indiqué dans l'objet de leur inscription.

Alors que penser d'associations ayant pignon sur rue (enfin, pignon est un bien grand mot pour de si petites associations), présidées par des gens au-dessus de tout soupçons, (par exemple un journaliste de télévision) dont l'objet paraît être clair, mais, qui après un petit contrôle, s'avère être un leurre. Je ne donnerai qu'un seul exemple mais il y en a malheureusement des quantités. J'ai fait parti d'une association sise dans l'Aude dont l'objet est de défendre une culture en grand danger. Au départ, nombre d'adhérents annoncé 150. Hors déjà, il s'avère d'un premier mensonge, le nombre d'adhérents étant entre 60 et 70, mais il faut sembler être plus puissant qu'on ne l'est. Cette association se disait apolitique ce qui ne pouvait que me plaire, hors quelle surprise lorsque sur internet, vous pouvez constater des prises de position en faveur des Verts il y a 3 et 4 ans, puis la photo du Président en compagnie successivement de candidats UMP, puis PS, puis dissidents et à nouveau Verts (je peux vous montrer toutes les photos à la demande sans aucun problème, des fois qu'on me PaisNostre 02.jpgmettrait en doute). Est-ce réellement une association apolitique que celle-là? Surtout lorsque vous apprenez que le Président cherche une place de conseiller municipal de la deuxième ville de l'Aude afin d'avoir un complément de retraite!! Les associations mènent à tout, même à des places dans des listes politiques.

PaisNostre 01.jpgVous pouvez juger de la grande influence de cette association et jugeant de la très grande affluence sur leur stand  comme vous pouvez le constater. Il est même curieux, lorsqu'on connaît bien les gens, de voir  qu'il s'agit des mêmes personnes depuis des années, les 4 ou 5 mêmes toujours présents, il existe malheureusement des preuves que cette association vivote en maniant le mensonge.

Vous avez dit curieux? Le nom de l'association si prometteuse se trouve sur les photos. A vous de trouver!!

Mais en attendant il faudrait peut-être faire du tri dans les milieux associatifs et surtout faire établir des comptabilités détaillées afin de connaître l'utilisation des fonds.