Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2012

Tourisme du sud de la France: Un très gros effort à faire!!

Saint du jour :                   Saint Désiré ou Saint Pierre de Tarentaise

Contrepèteries :             Dommage, j'étais en face de la poutre

                                               Elle cuvait quand on l'a emballée

                                               Votre serre est exotique

                                               Votre don me paraît fort coûteux

Dicton Français :              Les belles offres font perdre les bons procès.

Dicton Juif :                        L'homme affairé ne saurait être sage

Dicton Africain :               Celui qui avale une noix de coco doit faire confiance à son anus

Proverbe Chinois :         La porte la mieux fermée est celle qu'on peut laisser ouverte

Dicton du jour :

Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant des chiffres.

Abbé Pierre

 

Tourisme du Sud de la France: Un très gros effort à faire!!

 

Maintenant que nous commençons à en finir avec ces sondages inutiles concernant la politique, si nous commencions à nous intéresser à d'autres sondages et classements: ceux du tourisme international et Français.

J'avoue ne pas être un fana des sondages, mais il y a tout de même un fond de vérité, surtout lorsque plusieurs sondages arrivent à une même conclusion. Passons sur la réputation du touriste français considéré comme l'un des pires au monde, impoli, sale, méchant et ce dans la majeure partie des pays. Intéressons-nous plutôt à l'intérêt touristique de notre pays et plus particulièrement de nos régions du sud.

La France est considéré dans le monde entier comme l'un des plus beaux pays du monde et même des classements faits par des Américains la mettent en première position. Première destination touristique avec plus de 90 millions de voyageurs venant visiter notre pays alors que nous n'avons pas , là non plus, la réputation de bien accueillir, que viennent voir les touristes étrangers?!!

Si l'on se réfère aux différents classements existants et concernant aussi bien les monuments que les évènements, arrivent toujours en tête: Disneyland, la cathédrale Notre-Dame de Paris, Versailles, le Louvre, la Tour Eiffel mais aussi des évènements comme le marché aux puces de Saint-Ouen, la Grande Armada de Rouen.

998.jpgEt le Sud de la France dans tout cela. Si l'on exclut  la Région PACA et son tourisme estival et que nous regardons les régions administratives Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, il faut remonter très loin dans les classements pour retrouver traces de sites touristiques ou évènements marquants. En 2006, figuraient dans les 50 premiers: Carcassonne en 23, le Centre de Bordeaux en 30, le Pont du gard en 46 et Sarlat en 50. Puis en 2009, on peut voir Lourdes en position 8, le Viaduc de Millau en 34, le Pont du Gard en 39 et la dune du Pyla en 44. Comme on peut le constater, le tourisme dans nos régions semble exclusivement lié à la mer Méditerranée et l'océan Atlantique et leurs plages. On trouve quelques sites privilégiés çà et là, quelques évènements amenant quelques touristes pour un temps très court, mais il n'est rien fait pour faire venir les étrangers vers les sites historiques et hautement touristiques.

999.jpgIl m'a été fait la remarque par des personnes de nombreux pays Européens ou autres: "On n'arrive pas à comprendre, on connaît Nice et la Côte d'Azur, on connaît Bordeaux et ses vins et on sait que tu habites entre les deux, mais pourquoi ne nous offre-t-on pas des tour-operator? Il n'y a rien à voir vers chez toi?". Il y a pourtant quelques efforts faits ci et là, l'appellation "Cathares" dans l'Aude, quelques manifestations locales, mais rien n'est fait pour faire connaître nos régions à l'étranger. Nous avons pourtant tout ce qu'il faut pour 997.jpgattirer. Nos régions ont certainement les plus beaux villages qui existent, les nombreux châteaux et monuments religieux et historiques. C'est également l'un des endroits dans le monde ou l'on trouve le plus de sites rupestres. Alors??? Pourquoi ne pas mettre tout cela en valeur pour le proposer à tous ces visiteurs qui viennent en France. Mais attention, il faudra tenir compte également d'un autre sondage qui nous place en dernière position dans la lutte pour l'environnement et le développement durable bien que l'INSEE nous place en excellente position pendant que les étrangers nous place comme cancre (cherchez l'erreur).

 

996.jpg

J'ai déjà évoqué l'hypothèse d'aménager le Sud de la France touristique autour du Canal des Deux mers comme colonne vertébrale entre Méditerranée et Atlantique. Mais encore faut-il une volonté politique et surtout faire tomber ces frontières entre les différentes régions administratives.

 

Guy SENTENAC le 8 Mai 2012

30/04/2012

Canal du Midi, canal des 2 Mers: vase, épaves, berges! A quand des accidents liés à l'incompétence?

Saint du jour :                   Saint Robert

Contrepèteries :               L'harmoniste se délecte avec les sons

                                             Ce poulpe est tentaculaire

                                             Ces moines sont toujours pressés pour dîner

                                             Ce Tito était caché par la cloison                             

Dicton Français :               Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Dicton Juif :                       Choisis plutôt d'être la queue du lion que la tête du renard.

Dicton Africain                  Il n'y a pas d'enfants indésirables.

Proverbe Chinois :           Un jour de loisirs c'est un jour d'immortalité

Dicton du jour:

La religion est la maladie honteuse de l'humanité ; la politique en est le cancer

Henri de Montherlant

 

Canal du Midi, canal des 2 Mers: vase, épaves, berges! A quand un accident lié à l'incompétence?

 

50.jpgEnfin des politiques qui se bougent après avoir constaté la dangerosité d'une épave sur le bord du chemin de halage du Canal des 2 Mers. Pierre Camani et Jean-Luc Barbe du conseil général du Lot-et-Garonne ont tiré la sonnette d'alarme car s'inquiétant de la position d'une épave renflouée par les Voies Navigables de France et placée en équilibre instable le long du chemin de halage.

Il s'agit bien là du travail habituel des VNF, agissant à la va-vite et sans aucun respect pour l'environnement, la santé des habitués de nos canaux ni pour la nature dont ils se moquent éperdument, eux qui sont nominés pour un prix de l'Union Européenne.

52.JPGC'est là un exemple supplémentaire du savoir-faire des Voies Navigables de France et de la SNSO (Service Navigation du Sud-Ouest). D'autres exemples des travaux effectués, nous en avons déjà donné de multiples au travers des billets précédents. Que ce soit la vase enlevée et déposée dans des sacs de jute posés en équilibre le long des chemins de halage, mais là aucun politique ne l'a vu car ni les conseillers généraux de Haute-Garonne ni les conseillers municipaux de Toulouse ne vont se promener le long des canaux, ce qui est un comble lorsqu'on sait que le Conseil Général de Haute-Garonne jouxte le Canal du Midi à deux pas des Ponts-Jumeaux. Et que dire des berges qui s'écroulent en plusieurs endroits des canaux, deux exemples, le premier à Toulouse Lalande ou les berges ont été détruites par les VNF elles-mêmes lors de l'enlèvement de vase, le deuxième à Ventenac-en-Minervois ou bientôt, la route nationale empruntera le cours du canal du Midi. Des épaves, il n'y a pas que dans le Lot-et-Garonne qu'on peut en trouver, voyez par exemple l'épave éventrée laissée dans le canal  au milieu de 4 à 5 autres épaves et juste devant l'un des fleurons  de Monsieur le Sénateur Maire de Béziers, le Zingo-Zanga bâtie sur la zone sensible du canal.

51.JPG

 

53.JPG

 

54.JPG

 

Et des exemples, il y en a des centaines, qui démontrent l'incompétence chronique du gérant des voies navigables. Il n'est qu'à constater leur incapacité à effectuer des renforcements de berges par tunage, deux test à Carcassonne et Capestang et deux échecs. Alors braves gens ne vous étonnez plus si les racines des platanes abattus, lesquels racines contiennent toujours le champignons du chancre coloré, ne soient pas enlevées alors qu'on a déjà replanté. Ces racines vont supporter les berges le temps qu'elles pourrissent et lorsque dans quelques années, les racines ne soutiendront plus les berges, qua va-t-il se passer? Les VNF et la SNSO seront encore étonnés mais ne feront rien de plus. Et puis si accident il arrive, les VNF pourront toujours se cacher derrière le fait qu'il faut avoir une autorisation pour faire du vélo sur les berges alors que ce sonr les Conseils Régionaux qui entretiennent ces Voies Vertes. Ce jour-là, bonjour l'imbroglio.

Chercher des mécènes pour pallier l'indigence de l'État et l'incompétence des VNF, plutôt chercher déjà des solutions pour faire un travail bien fait plutôt qu'un travail bâclé en permanence.  

Guy SENTENAC le 30 Avril 2012

 

 

12/04/2012

Canal du Midi, Canal des 2 Mers: les travaux affligeants réalisés par VNF!!

Saint du jour :                 Saint Jules

Contrepèteries :             Le touriste admire l'écusson de la Suisse

                                           Le plan de Gaulle a fait saigne le couer de Massu

                                           Le vieux monsieur parle d'un ton couvert

                                           Le tonnelier a une curieuse manière de défoncer les vieux fûts             

Dicton Français :             Il est bon de parler et meilleur de se taire

Dicton Juif :                      Tel s'irrite facilement, qui se calme tranquillement

Dicton Africain                 Les marques du fouet disparaissent, celles des injures, jamais!

Proverbe Chinois :          Qui se craint lui-même, n'a plus rien à craindre.

Dicton du jour:

Il existe un moyen infaillible pour savoir si un politicien ment, il remue les lèvres

Felicity Kendall

 

Canal du Midi, Canal des 2 Mers: les travaux affligeants de VNF!!

Je tiens avant tout à préciser que j'ai quitté l'association Pais Nostre suite aux divergences de vues et à l'étroitesse d'esprit d'une personne contre laquelle une plainte va être déposée, cette personne ne connaît à rien aux problèmes des Canaux mais tient à organiser une manifestation à Capestang afin de brûler des pneus (c'est ce qu'ont retenu les personnes présentes lors d'une réunion). Libre à lui de reprendre mes idées et mon travail car il ne s'agit en aucun cas d'une exclusivité.

Habitant proche des Ponts-Jumeaux, il m'est aussi facile d'aller contempler le mauvais état du Canal du Midi que du Canal latéral à la Garonne. Alors pour vous faire la démonstration de la façon de travailler des Voies Navigables de France, je vais vous montrer tous les travaux effectués par cette Entreprise Publique sur les deux kilomètres du Canal latéral entre les Ponts-Jumeaux et Sesquières. Vous pourrez ainsi admirer un pot-pourri de ce qui fait que les canaux en général, sont mal entretenus par les VNF.

En règle générale, les travaux sont faits pour améliorer, alors vous allez pouvoir juger des améliorations effectuées ces deux dernières années.

Cuvette et envasement:

10.JPGIl y a deux ans, en Juillet 2010 exactement, des travaux pour retirer la vase et les monstres, ont été effectués à Lalande sur une longueur de 20 à 30 mètres. Eh oui c'est très peu comparé aux 320 kilomètres linéaires du Canal des deux Mers. Ce que je disais dans un précédent billet, s'est donc produit car il a bien fallu mettre la vase quelque part. Mais ou donc? Ce fut très facile à trouver, le Canal latéral longe à cet endroit le périphérique intérieur de Toulouse, alors, allons-y comme le démontre les photos, la vase a été passée de l'autre côté du mur et déversée côté autoroute. Nous avons donc maintenant une épaisseur de vase de deux à trois mètres et la poussée de 12.JPGcette masse de vase commence à coucher le mur entre autoroute et canal. Mieux encore et toujours comme vous le montre les mêmes photos, de la vase a été emmagasinée dans de volumineux sacs de jute entassés le long du chemin de halage. Ces sacs en équilibre instable doivent peser chacun environ une tonne et demie et n'attendent que de tomber. Qui sera le responsable si un jour l'un de ces sacs tombe sur un cycliste ou un promeneur? VNF? La ville de Toulouse? La région Midi-Pyrénées? La DDE? Mais heureusement, VNF sait prévenir et au milieu des sacs figure une belle pancarte "'Attention dépôts de vase". Et là se pose donc la question, si pour 30 mètres on entasse ainsi n'importe ou, que va-t-on faire de la vase de 320 kilomètres du Canal du Midi et du Canal latéral à la Garonne?

11.JPG

 

13.JPG

 

Berges et chemin de halage:

20.JPGLes chemins de halage ont été refaits en partie il y a moins de deux ans grâce au concours financier du Conseil Régional Midi-Pyrénées cherchant à valoriser ces chemins en Voies Vertes. Je ne sais pas quel a été le montant de ces travaux mais est-ce bien utile de refaire un chemin de halage si les berges s'écroulent. Car c'est bien ce qu'il se passe, la vitesse des bateaux additionnée au remarquable travail des Voies Navigables de France, nous permet d'admirer sur les deux kilomètres les berges qui s'écroulent, des chemins réservés aux cyclistes et aux promeneurs qui s'écroulent à leur tour dans le canal ou commencent à se fendiller avant de tomber prochainement. Et vous verrez dans la section "arbres et nature" que rien n'est fait pour améliorer les choses, bien au contraire, on pourrait croire que le but est de détruire. Sur la dernière photo ce sont les VNF (ou plutôt les employés de la DDE) qui ont complètement détruit la berge pour monter la vase derrière le muret, c'est quand même à souligner, ni les ragondins, ni les touristes ou bateliers, non, les VNF elles-mêmes.

En outre les chemins de halage souffrent d'une autre maladie, les racines des saules pleureurs et l'absence d'entretien courant.

21.JPG

 

22.JPG

Les bâtis:

Alors là, chapeau bas. Depuis plus de deux ans, rien n'étaient fait pour dégager les appontements et autres bâtis, lesquels étaient littéralement noyés dans la végétation. Courant Mars 2012, une équipe de jeunes a tout déblayé , supprimant les ronces, les broussailles et....les arbustes et arbres. Maintenant les croisiéristes 30.JPGpeuvent remarquer ou sont les appontements et même, ils peuvent voir les panneaux qui étaient, pour la plupart, invisibles. Remarquez, sur le tronçon entre Sesquière et Ponts-Jumeaux, je n'ai encore vu aucun bateau apponter pour y passer la nuit, ni même pour la pause déjeuner. La cause n'est pas imputable à VNF, il faut bien le dire, mais comme vu sur la photo, s'arrêter le long du périphérique intérieur et ses six voies, juste en face de la station de traitement des déchets de Ginestous et encore vous ne pouvez pas voir la centrale d'enrobés qui se trouve sur l'autre rive, il faudrait être aveugle, sourd ou idiot.

Naturellement, on peut se dire, cherchez l'erreur, pourquoi faire ce travail qui n'était jamais effectué auparavant? La réponse est fort simple, il fallait rendre le paysage plus idyllique pour le futur  "casse" de bateaux et péniches attribué comme par hasard à la CEP (Compagnie d'Exploitation des Ports) autrement dit un deuxième pied sue les canaux après le premier au port de Capestang Poilhès. On mettait en valeur une zone de friche immonde.

Arbres et nature:

40.JPGC'est un bon complément à l'entretien des berges et du chemin de halage. Car peut-on me dire ce qui retient la terre des berges, ce qu'avaient bien compris nos devanciers des XVII, XVIII et XIX ème siècles, les racines des arbres et de certains arbustes, racines pivot ou racines contreforts qui s'enfoncent dans le sol ou qui se multiplient, et non racines rampantes tels le saule ou le peuplier. Alors dans les deux kilomètres étudiés et réellement représentatifs de l'intégralité du parcours, on peut constater tout ce qu'il ne faut pas faire:

On laisse des broussailles sans racines telles les ronces sous prétextes de biodiversité. Outre l'inutilité des broussailles, il y a multiplication de tiques, poux, puces en tous genres ainsi que ce qu'on appelle communément des "gaspards" (des rats) sur un lieu de promenade et de sport.

On coupe les arbres et arbustes à racines pivot ou racines contreforts ce qui laissera la berge sans  ses défenses naturelles et immanquablement 41.JPGles berges seront encore plus la proies des vagues des bateaux de croisière donc s'écrouleront encore plus vite.

Cerise sur le gâteau, on coupe tous les arbres et arbustes sauf....les saules pleureurs dont les racines rampantes ne soutiennent que très peu les berges mais qui détériorent les chemins de halages donc les pistes cyclables payées par les Conseils Régionaux.

Passons sur la façon d'entretenir les haies bordant les chemins de halage. L'autre jour, voyant un tracteur, quel idiot je suis, j'ai cru qu'il tondait l'herbe le long des chemins de halage!! Mais non, il tondait l'herbe de l'autre côté, le long du périphérique intérieur de Toulouse, mais rien du côté du canal, des fois qu'il aurait pu faire les deux côtés en même temps!! Cela s'appelle paraît-il de l'organisation, mais ce mot est incompatible avec la notion d'Entreprise Publique. Mais le pire, c'est que la haie séparant canal et périphérique gênant l'évolution de la tondeuse, les haies ont été complètement arrachées à la tondeuse, c'est ce qu'on appelle du travail très bien fait.

42.JPG

Pour la petite histoire, voici le lieu magique ou se trouvera la futur casse de bateaux attribué à VEOLIA, oh pardon CEP, c'est incroyable comme VEOLIA est le seul à avoir toutes les compétences requises pour travailler sur le Canal des 2 Mers.!!

50.JPG

 

Et maintenant le clou du spectacle: Malgré l'entretien délirant effectué par les VNF (ou plutôt de la destruction), les Voies Navigables de France ont été citées pour recevoir le Grand Prix du Développement Durable de l'Union Européenne. Il faut croire que les autres sont très nuls ou que les citations sont prises par des aveugles. A moins que là encore, la politique aidant...!!!!????

VRAIMENT, UN TRÈS GRAND COUP DE CHAPEAU ET POUR L'ENTRETIEN DES VNF ET POUR LES DÉCIDEURS QUI LES ONT NOMINÉES.

 

Guy SENTENAC le 12 Avril 2012