Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/06/2012

Une voie verte dans l'Aude? Une bonne idée pour le canal, mais il faudrait revoir les chiffres et voir avec les VNF!

On peut lire depuis quelques temps, une très bonne nouvelle pour le Canal du Midi, l'étude d'une voie verte sur les chemins de halage de l'Aude. Sans vouloir être rabat-joie, il semble qu'il faut tempérer cette annonce car les chiffres annoncés ne semblent franchement pas crédibles et pour de mulitples raisons.

Certainement les cyclistes de tous poils, les promeneurs, les joggeurs et autres randonneurs et cavaliers, souhaitent tous voir des chemins praticables le long du Canal du Midi.  Mais comme il est dit dans l'article de Midi Libre, il ne s'agit pas d'une simple piste cyclable, et il ne faut pas, non plus, oublier des paramètres dans les calculs de rentabilité.  

001.JPGPar exemple, il faut aller voir les problèmes le long du canal de Garonne, lequel est longé par une Voie Verte mise en place par les Conseils Régionaux d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées et non pas par les Conseils Généraux?. Il faut donc applaudir des deux mains l'initiative du Conseil Général de l'Aude. Quels problèmes sont rencontrés et qui seraient cachés? Tout d'abord concernant l'utilisation, les canaux sont, en général, pourvus de chemins de halage des deux côtés. Hors, sauf erreur de ma part, le canal du Midi est dépourvu de chemins de halage sur de multiples tronçons, alors "Quid des tronçons non pourvus?". D'autre part on assiste à une compétition le long des canaux, il m'est arrivé très fréquemment d'avoir des problèmes avec des 'coureurs du Dimanche" lesquels prennent les berges 002.JPGpour des pistes de compétitions alors qu'il devrait y avoir un partage entre les différents usagers. Alors, comment seront prévus les aménagements? Mixtes ou une rive = un usage? Enfin, si l'initiative est louable, n'a-t-on pas omis l'impact des VNF sur le Canal? Jusqu'à preuve du contraire les cuvettes et berges restent sous l'entretien de cette Entreprise Publique sans financements suffisants. Hors comme le prouvent ces photos du canal latéral de Garonne, les berges s'effondrent et les Voies Verts payées par les Collectivités locales s'effondrent à leur tour de par la faute des VNF. Alors, ne serait-il pas nécessaire; avant que de faire une voie asphaltée, de vérifier ce que compte faire les VNF? La question est posée, reste à attendre la réponse des VNF.

Une autre question concerne le calcul de rentabilité qui paraît outrancièrement optimiste. Apparemment, il n'est pas tenu compte des autres postes de dépenses nécessaires au Canal du Midi, pour effectuer la rentabilité du projet. Les dépenses effectuées par le Conseil Régional, par les VNF, par l'État, par les communes, ne semblent pas intégrées ce qui faussent totalement la rentabilité, on ne compte que les dépenses du Conseil Général de l'Aude et ce n'est plus trop difficile de trouver des chiffres démentiels. Le Canal du Midi dans l'Aude ce sont, si mes chiffres sont bons, 131 kilomètres dans l'Aude auxquels s'ajoutent 36 kilomètres du Canal de la Robine, soient 167 kilomètres linéaires. Il faut donc 100.000 euros du kilomètre donc un total de 16,7 millions d'euros pour la faisabilité. Pour les retombées, il est annoncé un chiffre global sans aucun détail de 180.000 euros le kilomètres donc en gros 30 millions d'euros. Peut-on savoir comment sont calculées ces retombées mirifiques de 80% par an permettant une rentabilisation en 3 ans? C'est l'ancien directeur de la Caisse des Dépôts qui pose cette question. A  ce tarif, les banques Européennes devraient acheter du kilomètre linéaire de canal en France plutôt que des actions dévaluées. A-t-on tenu compte également de la dévaluation qui s'ensuivra lorsque les platanes du canal du Midi seront abattus sans être remplacés?

A-t-on tenu compte de l'état général du Canal du Midi avant de faire et chiffrer le projet? Vraiment, le projet est digne d'intérêt mais il va droit dans le mur avec de tels chiffres.

  

01/06/2012

Languedoc-Roussillon, Aude, qui connaît les produits du terroir? Et pourtant il paraît qu'on en fait la promotion!

Saint du jour :                 Saint Justin

Contrepèteries :             Si vous me poussez, je vous trompe

                                           Accroupie sur la chaise, elle se chauffe le bras

                                           Ah Monsieur! Quel site à votre balcon

                                           Après avoir débranché, il se laissa couler dans son bain              

Dicton Français :             On est assez riche quand on a le nécessaire

Dicton Juif :                      Si tu veux qu'on te comprenne, fais-toi comprendre

Dicton Africain :                 Qui n'est pas utile à soi-même ne peut être utile aux autres

 

 

 

Proverbe Chinois :         C'est s'enrichir que de s'ôter des besoins

Proverbe du jour :

 

La France a toujours cru que l'égalité consistait à trancher ce qui dépasse

Jean Cocteau

 

 

Languedoc-Roussillon, Aude, qui connaît les produits du terroir? Et pourtant il paraît qu'on en fait la promotion.

 

999.jpgInternet, il permet la promotion des produits. Paraît-il!! Alors beaucoup de petits malins se sont lancés dans la "Promotion" sur le web, des petits malins mais aussi des collectivités, mais c'est très bien d'avoir la plus belle des vitrines mais si personne ne passe devant, elle n'a aucune utilité malgré tout l'argent dépensé.

Ayant fait la connaissance de l'un de ces nombreux producteurs qui font le délice de nos papilles, j'ai voulu aller voir comment était faite la promotion de ses produits par le biais de ces "vitrines miraculeuses". Autant dire que les dépenses de publicité sont à passer par pertes et profits. Ces vitrines sont des fourre tout dans lesquels il est difficile de s'y retrouver. Que vous fassiez des recherches par le nom du producteur, par sa spécialité, par la ville ou village, vous ne retrouverez jamais que le site personnel du producteur lorsqu'il en a un.

 

998.jpgSi l'on prend l'exemple de l'Aude, ce ne sont pas les marques et labels qui manquent: "Sud de France" ou vous avez de nombreux produits mais noyés dans la masse et sans aucune promotion du site internet, "Produits Cathares la marque de qualité" ah bon? Mais qu'est-ce exactement? "Marché des producteurs de pays" qui n'a aucune référence produit ni aucun producteur référencé, "Gastronomie.com" qui n'a que des vins en référence comme d'ailleurs beaucoup d'autres sites.

Si c'est cela faire de la promotion par internet, il n'est pas difficile de le faire. Mais l'étonnement c'est que malgré la profusion de propositions en tout genre, personne ne connaît mieux la production locale et le producteur ne voit rien de bien nouveau au niveau de ses ventes.

 

Finalement, on s'aperçoit que la meilleure des publicité est faite par le producteur lui-même, en faisant des expositions, des foires, des marchés et de l'évènementiel mais cela n'a qu'un impact très limité pour la notoriété des produits vers l'extérieur, et c'est là que devrait intervenir Internet.

 

997.jpgEt pourtant, que la gastronomie, les produits et les vins de nos régions permettent de passer d'agréables moments en famille ou en antre amis. Je suis toujours content de faire découvrir des spécialités du pays, bien entendu les vins, le cassoulet, l'aïgo boulido, la fougasse aux fritons, mais qui connaît le mesturet du Lauragais, la brasucade de moules du Narbonnais, le boudin galabart, etc... J'ai été étonné de découvrir au détour de périples en campagne, les truffes de la région de Villeneuve-de-Minervois, la farine de châtaignes vers Cabrespine, des confits d'oignons proche d'Alaigne, d'excellentes huîtres à Gruissan, bien entendu toujours accompagnés avec modération des nombreux vins régionaux.

 

Et dire que les autres régions ne peuvent découvrir ces trésors de la gastronomie uniquement au moment des vacances. Quant aux étrangers, ils n'en ont aucune connaissance, quoi qu'en disent certains qui arrivent à vendre quelques bouteilles en Russie ou en Chine.

 

 

Pour une bonne promotion, il faut commencer par une bonne entente entre producteurs, surtout lorsqu'il n'y a pas concurrence immédiate. Après, il faut que la vitrine soit proposée aux passants, qu'elle soit attractive, achalandée et facile d'accès.

 

Mais en attendant, je vous souhaite un bon appétit!

  

29/05/2012

Ils ne sont pas beaux nos paysages? Celui-ci va bientôt être détruit!

Saint du jour :                 Saint Aymard

Contrepèteries :             Ménagez votre course, n'abusez pas des bonds

                                           Les ponts de Cologne sont immenses

                                           Mets ta casquette

                                            Les parachutistes se font légers pour mieux chuter

Dicton Français :              Ce qu'on apprend au berceau, dure jusqu'au tombeau

Dicton Juif :                       Les gens riches ont des héritiers, pas d'enfants

Dicton Africain :                  Avoir de longues plumes ne veut pas dire voler haut

 

 

 

Proverbe Chinois :          Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire

Proverbe du jour :

 

Quiconque est capable de mentir est indigne d'être compté au nombre des hommes, et quiconque ne sait pas se taire est indigne de gouverner

Fènelon

 

 

Ils ne sont pas beaux nos paysages? celui_ci va bientôt être détruit!

 

Voici la photo d'un très beau paysage, idyllique, comme beaucoup de gens voudraient pouvoir admirer chaque jour. Alors se pose la question: Ou se trouve cet endroit?

Eh bien, habitants du Languedoc-Roussillon, ne cherchez pas, il est dans votre région, très exactement dans l'Aude, et il s'agit du lac de la Galaube,  dabs la Montagne Noire, juste en limite du Tarn et de la région Midi-Pyrénées.

 

IMGP0948.JPG

 

Alors pourquoi cette photo?

Admirez bien car bientôt y seront implantés des éoliennes, ce qu'on appelle un projet de ZDE (Zone de Développement Éolien), tout d'abord 11 éoliennes, mais chacun sait qu'après une première livraison, arrive toujours une seconde couche. L'éolien, c'est comme le rasoir, la seconde lame passe avant que le poil ne se rétracte, et derrière ce projet de 11 éoliennes de 135 mètres de haut, une extension doit être très certainement prévue.

S'il n'y avait que le lieu idyllique! Mais là ne s'arrête pas l'aberration. Le lac de la Galaube représente, non pas un réservoir pour le canal du Midi, mais un réservoir d'eau potable pour 220 000 à 250 000 habitants de  régions allant de Toulouse à Carcassonne et jusqu'à Revel. Hors, chaque générateur de 135 mètres contient 6 à 800 litres d'huile pour lubrifier. ce sont donc de 6600 à 8800 litres d'huile qui risquent à tout moment de polluer cette réserve d'eau étant remarquablement situés juste sur la crête surplombant les ruisseaux d'alimentation. Mais ce danger n'a jamais été notifié dans les études d'impact pourtant effectuées par des "professionnels" et des "écologistes". Passons sur les "oublis" (peut-être volontaires) concernant la faune et la flore.

Enfin pour terminer, la présence de cette ZDE sur la zone tampon du Canal du Midi et à proximité immédiate de la prise d'eau d'Alzeau, ne semble gêner personne, ce canal n'intéresse tellement peu de monde lorsqu'il s'agit de l'entretenir ou de le mettre en valeur. Cette ZDE sera également visible depuis la Cité de Carcassonne, autre site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Pour information, la maison depuis laquelle a été prise la photo a coûté entre 5 et 600.000 euros en achat et réparation, on offre à sa propriétaire 200 000 euros avec les 11 ventilateurs.