Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/08/2012

Merci pour votre fidélité, changement d'adresse.

Après quelques ennuis de santé, pendant lesquels je n'ai pas pu vous faire part de mes pensées et de mes idées, me voici de retour.

Malheureusement j'abandonne le présent blog qui m'était personnel pour rejoindre le blog d'une nouvelle association: DEPART Sud de France, pour laquelle je partage entièrement le but contrairement à d'autres associations fantaisistes.

Vous pourrez donc me retrouver à l'adresse suivante:

http://depart-sud.blogs.midilibre.com/

Vous retrouverez la saga Canal du Midi, l'aventure éolienne et l'espoir que constitue le tourisme pour les régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

J'espère vous retrouver pour partager mes envies, mes amours et nos emmerdes, mais si possible avec le sourire..

23/06/2012

Alain Chatillon, Canal du Midi, rien de nouveau dans ce rapport misère de 4 pages. Et copieur en plus!

Saint du jour :                 Sainte Audrey

Contrepèteries  :            Un vieux contrôleur n'a pas de vassal

                                           Tranquillement, le chiffonnier empilait son vieux fer

                                           Soyez rude si vous voulez que çà cesse

                                           Soldats, brûlez vite ces camps                 

Dicton Français :             En amour, en procés, en vaillance, un rien fait pencher la balance         

Dicton Juif .:.                     Mieux vaut le célibat qu'un mariage malheureux

Dicton Africain               Celui qui demande qu'on lui répète, n'est pas forcement sourd

Proverbe Chinois :         Le luxe augmente les besoins, la modération le plaisir

Dicton français du jour :

 

Le désir de maintenir "le cours naturel des choses" jusqu'à ce qu'il soit trop tard est la plus grande menace que l'humanité fasse peser sur elle-même

André Lebeau

 

 

Alain Chatillon, Canal du Midi, rien de nouveau dans ce rapport misère de 4 pages! Copieur en plus!

 

Ça y est c'est reparti pour un tour avec l'arrivée du rapport Alain Chatillon Nouveau et ses nombreuses propositions qu'on connaissait déjà (en fait 4 pages de copier/coller). Tout le monde va encore parler du Canal du Midi pendant une semaine, puis ce sera à nouveau le silence.

 

Au fait, en aparté, contrairement à ce qu'avance une association qui ne met jamais les pieds sur le Canal avant que d'écrire sur le sujet, Monsieur Alain Chatillon est Sénateur Maire de Revel et non de Rodez.  Il faut déjà savoir lire avant que de faire des blogs en particulier faudrait-il avoir lu le rapport Chatillon avant d'en parler, mais c'est vrai ceux qui connaissaient le sujet "Patrimoine" dans cette association sont partis sous d'autres cieux, alors on reprend les écrits existants et on brode.

 

999.jpgAlors maintenant, que penser de ce rapport dont, première curiosité, les journalistes ne rapportent pas la même chose en fonction des sensibilités. Alors, erreur de transcription (j'en doute, les journalistes sont des professionnels), erreur dans les données ou les informations de Monsieur le Sénateur? Pourquoi pas! Toujours est-il, par exemple, que certains journaux annoncent 42.000 platanes à abattre sur le Canal du Midi entre Toulouse et Agde, d'autres 42.000 sur le Canal des Deux Mers entre Bordeaux et Sète. Sans vouloir jouer les puristes ou rabat-joie, ne pas savoir la différence entre Canal du Midi et Canal des Deux Mers est un peu ennuyeux surtout pour un rapporteur, quant à la distance c'est du simple au double, 240 kilomètres au lieu de 442 kilomètres. Voies Navigables de France ont toujours annoncé 42.000 platanes uniquement sur le Canal du Midi. Le rapport Chatillon parle de 43.000 et non 42 et la phrase, il est vrai mélange Canal des Deux Mers et Canal du Midi. Et ceci n'est qu'un exemple, les différences étant très nombreuses sur les 11 médias que j'ai pu lire ou visualiser. Parfois j'ai tendance à croire que certains médias n'ont pas lu le rapport et restent sur d'anciens articles de 2010 ou 2011!

 

Maintenant concernant le rapport par lui-même, il semble que Monsieur Alain Chatillon aurait pu avoir l'amabilité de me remercier après avoir repris en entier des pans d'un rapport que j'avais envoyé par mail à différents politiques ainsi qu'à VNF et remis à Madame Kosciusko-Morizet alors Ministre. Ce rapport remis au nom d'une association dont je ne fais plus partie, faisait suite à une conférence de presse du 19 Septembre 2011 et relayée par de nombreux médias, dans laquelle un batelier professionnel, une élue, un spécialiste en qualité de l'eau et deux amoureux du canal dont moi-même avaient tenté de mettre en avant les problèmes d'entretien du canal. ainsi que les problèmes d'avenir du monument. Chose amusante, suite à l'envoi de ce rapport, le Président des Communes des Deux Mers m'avait appelé pour me dire qu'une Entreprise Publique multi régionale pour le canal des deux mers existait déjà, alors pourquoi Monsieur Alain Chatillon ne la connaît-elle pas lui-même? Peut-être Monsieur Delachoux avait-il confondu Entreprise Publique et Charte du canal des deux mers!

 

998.jpgSinon, que dire d'un rapport sans aucune originalité ni aucune proposition vraiment originale si l'on tient compte des copier/coller. Peut-être faut-il noter que si l'ardoise de 200 millions d'euros (uniquement pour le paysager) reste la même, la répartition diffère par rapport à 2010 (époque ou les coûts n'étaient que de 100 millions). En 2010, la répartition était de 35% pour l'abattage, 15% pour la plantation et 50% pour les berges, maintenant presque 40% pour l'abattage, 23% pour la replantation (c'est Monsieur Vigouroux qui va être content de la rallonge) et seulement 37% pour la défense des berges alors que les VNF n'ont toujours aucune solution de tunage.

Concernant la Patrimoine Mondial de l'UNESCO, il est délirant de lire "la future zone tampon" laquelle, après 15 ans, n'a toujours pas été clairement définie. Alors ou, Monsieur le Rapporteur, a-t-il été chercher une définition de zone tampon alors qu'actuellement c'est un laisser-aller permanent.

 

Comme déjà dit de nombreuses fois, "POURQUOI SEULEMENT UN RAPPORT PAYSAGER?". Rien n'est dit sur l'état général du canal, sur son envasement et les millions de mètres-cube de vase à enlever, l'état des berges, l'entretien des ouvrages d'art, les travaux mal faits. Il semble que Monsieur Alain Chatillon ai fait un rapport en lisant ce qui se fait sur internet et non pas en allant voir ce qu'il se passe sur place, le long des berges. Quant à l'utilisation des canaux, c'est toujours au point mort et les canaux ne verront passer des bateaux que pendant 5 mois permettant un envasement progressif. A quand le retour au fret?

 

LA VÉRITABLE SOLUTION POUR LES CANAUX DONT LE CANAL DU MIDI: Pour que le Canal des Deux Mers et donc le Canal du Midi puisse vivre, il faut lui construire un avenir et donc lui trouver non pas une activité touristique mais DES activités permanentes. Il faut d'autre part chercher une rentabilisation et non pas des fonds à droite et à gauche.

  

Il faut avant tout définir un projet novateur, une nouvelle utilisation et trouver une rentabilisation par de nouvelles activités et non pas de l'argent gratuit par mécénat et dons. De nouvelles activités et une rentabilisation permettraient aux Régions administratives d'Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées d'investir dans les canaux et voies d'eau et non plus de les subventionner, ce qui fait une remarquable différence.

 

 6 mois pour pondre 4 pages de copier/coller? Quel en a été le coût pour accoucher d'un rapport misère sans originalité ni pistes!

  

08/05/2012

Tourisme du sud de la France: Un très gros effort à faire!!

Saint du jour :                   Saint Désiré ou Saint Pierre de Tarentaise

Contrepèteries :             Dommage, j'étais en face de la poutre

                                               Elle cuvait quand on l'a emballée

                                               Votre serre est exotique

                                               Votre don me paraît fort coûteux

Dicton Français :              Les belles offres font perdre les bons procès.

Dicton Juif :                        L'homme affairé ne saurait être sage

Dicton Africain :               Celui qui avale une noix de coco doit faire confiance à son anus

Proverbe Chinois :         La porte la mieux fermée est celle qu'on peut laisser ouverte

Dicton du jour :

Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant des chiffres.

Abbé Pierre

 

Tourisme du Sud de la France: Un très gros effort à faire!!

 

Maintenant que nous commençons à en finir avec ces sondages inutiles concernant la politique, si nous commencions à nous intéresser à d'autres sondages et classements: ceux du tourisme international et Français.

J'avoue ne pas être un fana des sondages, mais il y a tout de même un fond de vérité, surtout lorsque plusieurs sondages arrivent à une même conclusion. Passons sur la réputation du touriste français considéré comme l'un des pires au monde, impoli, sale, méchant et ce dans la majeure partie des pays. Intéressons-nous plutôt à l'intérêt touristique de notre pays et plus particulièrement de nos régions du sud.

La France est considéré dans le monde entier comme l'un des plus beaux pays du monde et même des classements faits par des Américains la mettent en première position. Première destination touristique avec plus de 90 millions de voyageurs venant visiter notre pays alors que nous n'avons pas , là non plus, la réputation de bien accueillir, que viennent voir les touristes étrangers?!!

Si l'on se réfère aux différents classements existants et concernant aussi bien les monuments que les évènements, arrivent toujours en tête: Disneyland, la cathédrale Notre-Dame de Paris, Versailles, le Louvre, la Tour Eiffel mais aussi des évènements comme le marché aux puces de Saint-Ouen, la Grande Armada de Rouen.

998.jpgEt le Sud de la France dans tout cela. Si l'on exclut  la Région PACA et son tourisme estival et que nous regardons les régions administratives Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, il faut remonter très loin dans les classements pour retrouver traces de sites touristiques ou évènements marquants. En 2006, figuraient dans les 50 premiers: Carcassonne en 23, le Centre de Bordeaux en 30, le Pont du gard en 46 et Sarlat en 50. Puis en 2009, on peut voir Lourdes en position 8, le Viaduc de Millau en 34, le Pont du Gard en 39 et la dune du Pyla en 44. Comme on peut le constater, le tourisme dans nos régions semble exclusivement lié à la mer Méditerranée et l'océan Atlantique et leurs plages. On trouve quelques sites privilégiés çà et là, quelques évènements amenant quelques touristes pour un temps très court, mais il n'est rien fait pour faire venir les étrangers vers les sites historiques et hautement touristiques.

999.jpgIl m'a été fait la remarque par des personnes de nombreux pays Européens ou autres: "On n'arrive pas à comprendre, on connaît Nice et la Côte d'Azur, on connaît Bordeaux et ses vins et on sait que tu habites entre les deux, mais pourquoi ne nous offre-t-on pas des tour-operator? Il n'y a rien à voir vers chez toi?". Il y a pourtant quelques efforts faits ci et là, l'appellation "Cathares" dans l'Aude, quelques manifestations locales, mais rien n'est fait pour faire connaître nos régions à l'étranger. Nous avons pourtant tout ce qu'il faut pour 997.jpgattirer. Nos régions ont certainement les plus beaux villages qui existent, les nombreux châteaux et monuments religieux et historiques. C'est également l'un des endroits dans le monde ou l'on trouve le plus de sites rupestres. Alors??? Pourquoi ne pas mettre tout cela en valeur pour le proposer à tous ces visiteurs qui viennent en France. Mais attention, il faudra tenir compte également d'un autre sondage qui nous place en dernière position dans la lutte pour l'environnement et le développement durable bien que l'INSEE nous place en excellente position pendant que les étrangers nous place comme cancre (cherchez l'erreur).

 

996.jpg

J'ai déjà évoqué l'hypothèse d'aménager le Sud de la France touristique autour du Canal des Deux mers comme colonne vertébrale entre Méditerranée et Atlantique. Mais encore faut-il une volonté politique et surtout faire tomber ces frontières entre les différentes régions administratives.

 

Guy SENTENAC le 8 Mai 2012