Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/04/2012

Canal du Midi: platanes et Platanor, pourrait-on nous expliquer l'embrouille!

Saint du jour :                 Saint Fulbert

Contrepèteries :             Attention le pont va casser

                                           Basculer sur le terrain de l'enquête

                                           A veaux sensibles, pis délicats

                                           C'est un fâcheux problème de math                                                    

Dicton Français :             Fais-toi mouton, le loup te mangera.    

Dicton Juif :                      S'il te faut compter avec un homme, tâche que ce soit un honnête homme

Dicton Africain :              L'héritier du léopard hérite aussi de ses tâches

Proverbe Chinois :          Gagner un procès, c'est acquérir une poule en perdant une vache

Dicton du jour :

Le monde n'est pas gouverné par des imbéciles, mais il n'y a que les imbéciles qui se flattent de pouvoir gouverner.

Alfred Capus

 

 

Canal du Midi: platanes et Platanor, pourrait-on nous expliquer l'embrouille!!

 

Comme promis dans un précédent billet, nous vous montrons les objets du délit. A savoir des platanes qui se trouvent le long du Canal du Midi, proches de Trèbes en un lieu proche du hameau de Saint-Joulia. Ce sont des habitants de ce hameau qui ont témoigné de ce cas qu'il faudrait maintenant nous expliquer.

 

11.JPG

 

Voici les objets du délit!

 

Alors si nous en revenons aux faits en respectant la chronologie telle qu'annoncée sur les différents sites Internet. N'étant aucunement scientifique, je ne fait que relater ce qu'il m'est donné de lire.

En Août 1944 pendant le seconde guerre mondiale, un champignon se serait introduit sur notre territoire sans autorisation. J'ai même pu lire sur un blog, certainement une personne présente ou bien informée, c'était le 15 Août 1944, cette personne n'a pas été jusqu'à préciser le numéro inscrit sur la caisse de munitions infectée.

A partir de 1978, l'alarme est donnée en Provence et l'INRA commence ses analyses. La maladie va se répandre en Suisse et en Italie.

Silence radio jusqu'à 1989 date à laquelle Mr Vigouroux fait un point sur ses recherches.

En 1990 aurait débuté une collaboration entre un chercheur Américain, Mr Mc Cracken. Si je dis aurait, c'est que différentes versions ont fleuri sur les blogs internet. Les uns disent qu'un chercheur aurait donné à Mr Vigouroux une poignée de plants. Cela fait partie des fausses informations dispensées par des personnes avides d'en rajouter.

13.JPGPuis à nouveau, silence radio. Apparemment des recherches subventionnées pas le Conseil Général du Vaucluse et de l'État auraient été menées à partir de 1990.

Le 10 Avril 2001, mise en redressement judiciaire de la pépinière Rouy-Imbert.

Début 2003 obtention du brevet Platanor Vallis Clausa (référence La Marseillaise).

Le 18 Mars 2003, plan de redressement de la société Rouy_Imbert.

Officiellement, 2006 début de l'épidémie du chancre coloré sur le Canal du Midi. Officiellement car le Ministère de l'Écologie en parlait déjà en 2005, alors qui croire.

2011 explosion de l'épidémie, explosion des articles de presse, des billets sur les blogs et surtout des déclarations politiques.

Le 24 Novembre 2011, Madame la Ministre Kosciusko-Morizet officialise en plantant un arbre, l'achat massif de Platanor à la Société Rouy-Imbert.

Il aura donc fallu officiellement 27 ans pour obtenir un clone résistant et l'obtention d'un brevet juste avant que ne se déclare l'épidémie sur le Canal du Midi (officiellement bien sûr) . N'étant pas chercheur, je ne peux mettre en doute mais mon étonnement est de deux sortes: premièrement pourquoi avoir seulement cherché un clone et non pas un traitement pour enrayer l'épidémie, deuxièmement que vient faire une société en redressement judiciaire au moment du dépôt du brevet? Jusqu'à présent, je n'ai pu trouver les réponses à ces deux questions. Toujours est-il qu'il semble qu'on sache préparer sa retraite dans certains établissements publics.     

12.JPGMaintenant que vous avez pu lire cette chronologie dans l'épidémie du chancre coloré dont tout le monde parle depuis début 2011, nous allons donc passer à nos arbres miraculeux du bord du Canal du Midi. Les habitants qui se sont exprimés, habitent les lieux depuis plus de 60 ans pour l'un et plus de 40 ans pour l'autre. Ils se sont exprimés librement et ce sont eux qui ont spontanément raconté ce qui suit.

La date n'est pas certaine, c'était entre 1988 et 1990, des platanes étaient malades 2 ou 3 semble-t-il. Les traces sur les troncs étaient les mêmes que sur les platanes atteints par le chancre coloré actuellement. Un jour les platanes malades ont été abattus ainsi que les platanes voisins, en tout une dizaine ou une douzaine de platanes. A partir de cet abattage effectué sans aucune mesure anti prophylactique particulière, aucune plantation n'a été effectuée et aucun soin particulier apporté à la zone en question. Et pourtant, nous vous offrons les images de platanes d'une vingtaine d'années, bien portants même s'ils ont poussé de manière anarchique, deux, trois et plus de rejets étant repartis des souches laissées sur place. Chose encore plus curieuse, 3 autres platanes ont été abattus 100 mètres plus loin, non pas à cause d'une maladie mais à cause d'un écobuage sauvage, rien n'est reparti de ces souches qui pourrissent sur place.

15.JPGAlors, que faut-il croire, qui faut-il croire? A-t-on fait le nécessaire pour enrayer l'épidémie? Qu'est venu faire la société citée plus haut? Pourquoi le fruit de recherches subventionnées ne profitent-elles pas à ceux qui subventionnent?

Tant que j'y étais, j'ai pu admirer la rare efficacité de ceux qui entretiennent les berges du Canal du Midi. Les platanes miraculeux sont au milieu d'une véritable forêt vierge de broussailles en tout genre. Jamais personne ne vient entretenir les berges et toute cette partie du canal pourtant sur la zone dont les Voies Navigables de France sont gestionnaires. Mais de cette gestion et de cet entretien, nous allons en parler dans un autre billet.

 

Pourrait-on nous dire pourquoi l'épidémie a été connue seulement en 2006, alors que le Ministère de tutelle en parlait en 2055 et qu'on abattait des arbres entre 1988 et 1990? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans les déclarations et dans la gestion de cette épidémie.

 

Guy SENTENAC le 10 Avril 2012

04/04/2012

Canal du Midi, abattage des platanes, ce n'est pas nouveau, les VNF sont incompétentes!

Contrepèteries :        L’aumônier traite les poux des enfants

                                   Les Cathares aiment le daim

                                   Que de fêtes pour les Pâques

                                   Le marin promène sa conquête sur le quoi 

Dicton Français :       Il n’y a que dans le dictionnaire que la réussite vient avant le travail

Dicton Juif                 Commet 3 fois un péché et tu croiras qu’il est licite          

Dicton Africain :        Se croire plus intelligent que son ami, c’est compromettre l’amitié

Proverbe Chinois :    Le vrai voyageur ne sait pas ou il va

Dicton du jour :

Toute politique décadente multiplie sans fin les lois.

Georges Soulès

L’art de la guerre est celui de détruire les hommes, comme la politique est celui de les tromper.

Jean d’Alembert

 

Canal du Midi, abattage des platanes,  les VNF sont incompétentes!

Tout le monde a pu lire dans les différents journaux que les abattages de platanes continuaient le long du Canal et que les Voies Navigables de France étaient incapables d'arrêter l'abattage ni même remplacer les arbres abattus.

Sans vouloir jouer les prophètes ni jeter de l'huile sur le feu, ceux qui lisent régulièrement notre blog auront pu constater que nous avions déjà prévenu depuis assez longtemps de l'incompétence chronique des VNF. Mais qu'est-ce qu'une association peut faire contre la mauvaise foi d'un gouvernement et l'incompétence d'un établissement public? Le 24 Novembre 2011, lors de la grande mascarade de la plantation d'un "platanor" par une Ministre qui a depuis, abandonné son poste pour ce que nous appellerons "des convenances personnelles", le cabinet de la Ministre et la Préfecture se sont bien arrangés pour rendre impossible toute manifestation autour de ce non évènement durant lequel, une fois de plus, on s'est moqué du Canal du Midi, des habitants du Sud de la France et de l'Occitanie toute entière.

IMGP0870.JPG

Vous pouvez voir à Trèbes, un travail remarquable des VNF

bientôt les racines pourriront et les berges.....!

Ceux qui ont eu la curiosité de voir les plantations déjà effectuées par les VNF à Trèbes et Villedubert, auront pu constater que si les alignements de "Platanor", au demeurant d'un coût prohibitif pour des plans subventionnés par l'État et le Conseil Général du vaucluse, était bien en place, la consolidation des berges avaient été oubliée. Hors les VNF elles-mêmes ont annoncé un coût de 200 millions d'euros (jamais justifié) se répartissant en 30% pour l'abattage (60 millions) 20% pour la replantation (40 millions) et 50% pour la réfection des berges (100 millions). Quand la réfection des berges sera-t-elle effectuée? Va-t-on attendre que les racines pourrissent et que les berges s'écroulent comme elles s'écroulent déjà en divers endroits sous l'effet des vagues de touristes prenant le Canal du Midi pour l'autoroute des vacances? On nous annonce 200 millions mais même si les capitaux sont trouvés, VNF ne fera que la moitié du travail. Et encore!!

Nous maintenons la proposition que nous avons déjà faite à certains élus et dont nous avions déjà parlé lors d'une conférence de presse: il faut remplacer l'établissement public administratif Voies Navigables de France, totalement incompétent, incapable de gérer l'entretien d'un monument historique, et déjà pointé du doigt par plusieurs rapports tel le rapport Saint-Pulgent en 2009 (ou rapport RGPP). Ce rapport que vous pouvez certainement trouver sur internet démontre que malgré des investissements colossaux réalisés par l'État au bénéfice de l'opérateur VNF, les résultats sont extrêmement faibles. Il y est noté les graves dysfonctionnements au sein de l'établissement public, une organisation totalement obsolète et une gestion globales des ressources humaines erratique.

Nous proposons la création d'un établissement public multi régional chargé de l'entretien et de la restauration du canal des Deux Mers ainsi que de l'expansion touristique et économique lié au Canal. Cet établissement public serait subventionné par l'État et par les différentes collectivités des régions administratives concernées.

Seul un gouvernement bling-bling et un établissement public incompétent peuvent croire à un mécénat sur le Canal du Midi comme il a pu être mené au Château de Versailles. Le château de Versailles a été largement subventionné par des grosses entreprises et grosses fortunes Américaines, moyennant des compensations. Le mécénat sur le Canal du Midi n'intéresse que les sociétés du lobby de l'eau. Cela fait déjà deux ans que les VNF paient deux sociétés Toulousaines pour chercher des mécènes, sans aucun résultats.

 

IMGP0844.JPG

Un autre danger pour les berges à Toulouse, les soutiens se désolidarisent

les berges sont sapées et la piste cyclable commence à se fendiller.

Il est grand temps que quelque chose soit fait pour notre Canal du Midi. 50 ans sans entretien ni restauration, 50 ans qu'un monument dépérit, 20 ans que VNF ment pour cacher ses incompétences. Nous vous appellerons très bientôt pour une manifestation sur un lieu clé du monument.