Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2012

Canal du Midi: Toulouse ville rose mais pas le canal, LAMENTABLE!!

Contrepèteries :      On dort peu à l'hôtel du Bon Coucher

                                   Paris Gare de Lyon

                                   Plus d'un enfant des Pouilles est mort dans la Castille

                                   Quelle drôle de bille tu faisais

Dicton Français    Il vaut mieux arriver en retard, qu'arriver en corbillard

Dicton Juif             Savoir bien se taire est plus malaisé que bien parler

Dicton Africain :        Un piège qui prend le rat, ne prend pas l'éléphant

Proverbe Chinois :    Etre conscient de la difficulté permet de l'éviter

Dicton du jour :

La dictature c'est "ferme ta gueule" et la démocratie c'est "cause toujours".

Anonyme

 

Canal du Midi : Toulouse ville rose, mais que dire du Canal? Lamentable!!

Nouvel épisode de notre étude du canal du Midi: TOULOUSE, Ô TOULOUSE!

Cette ville qui va accueillir en 2013, la conférence mondiale des canaux, on pourrait au minimum croire que les Voies Navigables de France, la ville de Toulouse et l'Agglomération Toulousaine auraient fait un effort pour bien présenter les canaux de cette ville ainsi que la zone sensible urbaine. Eh bien, à veux qui n'habitent pas Toulouse, la vue de canaux sales, puants et mal entretenus, ne vaut pas le détour.

Il n'est qu'à demander aux personnes habituées à se promener le long du canal du Midi, celui de Brienne ou le canal latéral à la Garonne, ils pourront vous raconter ce qu'ils voient et également ce qu'ils entendent venant de bateaux de tourisme: "Toulouse, sale, très, très sale" disent-ils avec un bel accent lorsqu'il s'agit d'Anglais, Allemands ou Hollandais. Et il est un fait qu'à l'incurie et à l'incompétence chronique des VNF (Voies Navigables de France), s'ajoute celles de la municipalité de Toulouse et de l'Agglomération Toulousaine. A la saleté du miroir des canaux s'ajoute maintenant la saleté des berges car d'après ce que nous pouvons comprendre des discours d'un parti politique actuellement en grosse perte de vitesse, la biodiversité se traduit par un manque d'entretien et un retour à la période Néanderthalienne. Les photos du miroir déjà parues et qui suivent, ce sont des photos prises à Toulouse.

01.jpg

Maintenant pour ce qui est de la propreté des berges, il faut tout d'abord comprendre qu'à Toulouse, il n'en est pas comme sur le reste du Canal du Midi. L'entretien de la zone sensible du canal incorporant les berges et les alignements paysagers sont du ressort des VNF, mais d'après un schéma paru sur une Présentation du Comité de Quartier Amidonniers Caffarelli du Mercredi 10 Novembre 2011, éditée par la Mairie de Toulouse, vous pouvez voir que c'est la ville de Toulouse qui s'occupe des berges et des alignements paysagers d'arbres, et l'agglomération qui s'occupe de la voierie attenante et incluse à la zone sensible.

 

02 Canal du Midi responsabilités Toulouse.jpg

Dans cette même présentation en notre possession, nous pouvons voir que nos conseillers municipaux en charge des espaces verts et des voies d'eau (canaux et Garonne) ne connaissent rien à leur sujet. Nous pouvons par exemple, lire que le bateau Midinet appartient à la ville de Toulouse mis à la disposition des VNF. Midinet, vous savez, ce bateau qui ne fonctionne plus depuis des années et que les Toulousains peuvent voir passer parfois pour montrer qu'il a encore un moteur. mais les bras chargés de ramasser les détritus et les feuilles, eux, ne fonctionnent plus depuis des lustres. Toujours dans cette même présentation, on vous dit que le bateau Midinet passe deux fois par semaine afin de nettoyer. Ce sont les Toulousains qui vont être surpris d'apprendre qu'un bateau qui ne fonctionne pas continue à passer! Alors, à Mesdames Belloubet, Charles et Bleuse, puisque c'est à ces personnes que nous devons ces superbes déclarations, nous les convions à aller faire un petit tour le long du Canal du Midi afin de vérifier son état et elles pourront constater ce que tout le monde peut voir:

Les berges remplies de broussailles, nettoyées quand la municipalité en a le temps. Et maintenant les responsables de l'entretien des berges du canal vont jusqu'à supprimer les arbustes placés le long du cours d'eau, pourquoi? personne ne le sait, mais les racines de ces arbustes retenaient la terre des berges, c'est donc une imbécilité de supprimer les bambous et autres végétaux présents sur la berge. De nombreuses personnes nous ont fait part de leur inquiétude concernant les berges et la piste cyclable. En effet, sous l'effet de la vitesse des bateaux et du mauvais état des parements de berges, celles-ci s'affaissent et commencent à se traduire par des trous sur les berges et un affaissement léger actuellement, mais allant s'amplifiant, sur la piste cyclable, comme le montrent les photos ci-après. Mais nos conseillers municipaux vont-ils le long du Canal? Nous en doutons.

03.JPG

Les vagues de bateaux sapent les berges au travers des parements disjoints

04.JPG

Des trous se forment derrière les parements, dans la berge

05.JPG

C.Q.F.D

La piste cyclable s'affaisse et se craquelle

Quant à l'état général du Canal du Midi, nous en avons déjà souvent parlé et à Toulouse, c'est consternant, travaux mal faits (lorsqu'ils sont faits) par les VNF, berges s'affaissant, vase s'accumulant dans la cuvette, ouvrages d'art délabrés, etc, etc... Et nous ne parlons pas des encombrants jetés dans le canal par des personnes bien intentionnées.

06.JPG

La couche de vase aux Minimes

07.JPG

Muret de l'ancienne écluse des Minimes disloqué

08.jpg

Racines laissées dans des maçonneries au Béarnais

IL NE S'AGIT QUE D'EXEMPLES

 

Alors, s'il-vous-plaît, Mesdames et Messieurs les politiques de tous bords, ne vous accusez pas réciproquement, vous êtes tous aussi mauvais. Le Canal du Midi n'est pas un jouet réservé à des élus de passage, c'est un monument historique classé au patrimoine de l'UNESCO. Ils vont bien rigoler les congressistes en 2013!!!!!

 

 

 

Canal du Midi, abattage des platanes, ce n'est pas nouveau, les VNF sont incompétentes!

Contrepèteries :        L’aumônier traite les poux des enfants

                                   Les Cathares aiment le daim

                                   Que de fêtes pour les Pâques

                                   Le marin promène sa conquête sur le quoi 

Dicton Français :       Il n’y a que dans le dictionnaire que la réussite vient avant le travail

Dicton Juif                 Commet 3 fois un péché et tu croiras qu’il est licite          

Dicton Africain :        Se croire plus intelligent que son ami, c’est compromettre l’amitié

Proverbe Chinois :    Le vrai voyageur ne sait pas ou il va

Dicton du jour :

Toute politique décadente multiplie sans fin les lois.

Georges Soulès

L’art de la guerre est celui de détruire les hommes, comme la politique est celui de les tromper.

Jean d’Alembert

 

Canal du Midi, abattage des platanes,  les VNF sont incompétentes!

Tout le monde a pu lire dans les différents journaux que les abattages de platanes continuaient le long du Canal et que les Voies Navigables de France étaient incapables d'arrêter l'abattage ni même remplacer les arbres abattus.

Sans vouloir jouer les prophètes ni jeter de l'huile sur le feu, ceux qui lisent régulièrement notre blog auront pu constater que nous avions déjà prévenu depuis assez longtemps de l'incompétence chronique des VNF. Mais qu'est-ce qu'une association peut faire contre la mauvaise foi d'un gouvernement et l'incompétence d'un établissement public? Le 24 Novembre 2011, lors de la grande mascarade de la plantation d'un "platanor" par une Ministre qui a depuis, abandonné son poste pour ce que nous appellerons "des convenances personnelles", le cabinet de la Ministre et la Préfecture se sont bien arrangés pour rendre impossible toute manifestation autour de ce non évènement durant lequel, une fois de plus, on s'est moqué du Canal du Midi, des habitants du Sud de la France et de l'Occitanie toute entière.

IMGP0870.JPG

Vous pouvez voir à Trèbes, un travail remarquable des VNF

bientôt les racines pourriront et les berges.....!

Ceux qui ont eu la curiosité de voir les plantations déjà effectuées par les VNF à Trèbes et Villedubert, auront pu constater que si les alignements de "Platanor", au demeurant d'un coût prohibitif pour des plans subventionnés par l'État et le Conseil Général du vaucluse, était bien en place, la consolidation des berges avaient été oubliée. Hors les VNF elles-mêmes ont annoncé un coût de 200 millions d'euros (jamais justifié) se répartissant en 30% pour l'abattage (60 millions) 20% pour la replantation (40 millions) et 50% pour la réfection des berges (100 millions). Quand la réfection des berges sera-t-elle effectuée? Va-t-on attendre que les racines pourrissent et que les berges s'écroulent comme elles s'écroulent déjà en divers endroits sous l'effet des vagues de touristes prenant le Canal du Midi pour l'autoroute des vacances? On nous annonce 200 millions mais même si les capitaux sont trouvés, VNF ne fera que la moitié du travail. Et encore!!

Nous maintenons la proposition que nous avons déjà faite à certains élus et dont nous avions déjà parlé lors d'une conférence de presse: il faut remplacer l'établissement public administratif Voies Navigables de France, totalement incompétent, incapable de gérer l'entretien d'un monument historique, et déjà pointé du doigt par plusieurs rapports tel le rapport Saint-Pulgent en 2009 (ou rapport RGPP). Ce rapport que vous pouvez certainement trouver sur internet démontre que malgré des investissements colossaux réalisés par l'État au bénéfice de l'opérateur VNF, les résultats sont extrêmement faibles. Il y est noté les graves dysfonctionnements au sein de l'établissement public, une organisation totalement obsolète et une gestion globales des ressources humaines erratique.

Nous proposons la création d'un établissement public multi régional chargé de l'entretien et de la restauration du canal des Deux Mers ainsi que de l'expansion touristique et économique lié au Canal. Cet établissement public serait subventionné par l'État et par les différentes collectivités des régions administratives concernées.

Seul un gouvernement bling-bling et un établissement public incompétent peuvent croire à un mécénat sur le Canal du Midi comme il a pu être mené au Château de Versailles. Le château de Versailles a été largement subventionné par des grosses entreprises et grosses fortunes Américaines, moyennant des compensations. Le mécénat sur le Canal du Midi n'intéresse que les sociétés du lobby de l'eau. Cela fait déjà deux ans que les VNF paient deux sociétés Toulousaines pour chercher des mécènes, sans aucun résultats.

 

IMGP0844.JPG

Un autre danger pour les berges à Toulouse, les soutiens se désolidarisent

les berges sont sapées et la piste cyclable commence à se fendiller.

Il est grand temps que quelque chose soit fait pour notre Canal du Midi. 50 ans sans entretien ni restauration, 50 ans qu'un monument dépérit, 20 ans que VNF ment pour cacher ses incompétences. Nous vous appellerons très bientôt pour une manifestation sur un lieu clé du monument.

 

 

 

03/04/2012

Le retour au transport commercial sur les Canaux des 2 Mers!!

Le retour au transport commercial sur les Canaux des Deux Mers (Midi et Garonne)?!!

 

Saint du jour           Sainte Paule et Saint Timothée

Contrepèteries :        Benoit XVI a blâmé des athées avant de les quitter

                                      En voyage, Benoit cherche l’assise sur une bête

                                     Les jésuites vont au Caire pour leur salut

                                     Un aumônier en pull, c’est cool       

Dicton Français :       La peur et l’ennui en tue plus que la maladie

Dicton Juif :               Demande un conseil à ton ennemi et fais le contraire

Dicton Africain :        La maladie d’amour ne contamine pas l’ennemi    

Proverbe Chinois :    A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes

Dicton du jour :

La politique des partis fatigue les organes génitaux de la République.

Anonyme

En politique, ce qui est inutile est souvent nuisible.

Jacques Bainville

Le retour au transport commercial sur les Canaux des Deux Mers (Midi et Garonne)?

Des informations nous étant communiquées concernant le Canal du Midi mais aussi le Canal latéral de Garonne, cette semaine, il nous a été envoyé un article paru sur le journal Sud-Ouest et nous donnant quelques informations données par les Voies Navigables de France (VNF). Ces informations, vous pouvez les trouver à l'adresse ci-après:

http://www.sudouest.fr/2012/01/23/le-canal-se-la-coule-douce-613148-3603.php

Outre les travaux sur le Canal de Garonne pendant la période de chômage hivernale, nous y apprenons de la bouche du responsable de la subdivision Aquitaine des VNF, Monsieur Jacques Rentière, qu'un retour à l'activité commerciale sur cette portion du Canal de Garonne est à l'étude, et d'ajouter: "nous en sommes à l'étude de faisabilité". Encore une étude en cours, que d'études faites sur ce Canal des Deux Mers sans que nous ne voyons rien venir. Mais l'important est que ce que nous avons déjà diffusé maintes fois, soit repris par les VNF. C'est signe que nous sommes lus même si aucun suivi ne vient conforter toutes ces belles phrases et intentions.

De cet article, une réflexion nous vient à l'esprit immédiatement: le Canal des Deux Mers , même s'il dépend d'une Direction Interrégionale du Sud-Ouest, est partagé entre différentes subdivisions effectuant leurs études indépendamment les unes des autres, Aquitaine apparemment s'occupant des études du côté Atlantique et les subdivisions de Haute-Garonne et de l'Aude pour le versant Canal du Midi, côté Méditerranéen. Comment voulez-vous que cela fonctionne? Le Canal des Deux Mers doit être pris comme un canal unique et étudié d'un seul tenant. Qu'après, les besoins et les directives soient différentes parce que le Canal du Midi est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et pas le Canal latéral de Garonne, cela semble une évidence, mais lorsqu'il s'agit par exemple d'étudier l'utilisation ou l'environnement paysager, cette étude doit être unique. Déjà l'un des problèmes majeurs de ce canal est d'être partagé entre six départements sur trois Régions administratives qui ne semblent pas se mettre d'accord, si en plus il n'y a pas de centralisation au niveau des VNF, le Canal du Midi et le Canal des Deux Mers ont beaucoup de gros soucis à se faire quant à leur espérance de vie.

Maintenant, concernant l'étude de faisabilité d'un retour à l'activité commerciale, des bateliers ayant déjà sérieusement étudié la question, nous nous permettons de faire les remarques nécessaires suivantes:

- Les VNF, de par leurs différentes interventions sur les écluses: automatisation, suppression des échelles, manquements au règlement fluvial de la part des plaisanciers, etc... a cherché la suppression progressive d'un retour de la batellerie sur ces canaux. Il en est de même sur les berges en permettant le stationnement de bateaux en dehors des ports et interdisant le croisement dans beaucoup de cas.

- Le plus gros problème d'un retour au fret et de la batellerie commerciale est de trouver une rentabilité à cette activité: trouver des marchandises à transporter, trouver des retours, minimiser les temps d'acheminement, etc... il ne semble pas que ce soit de la compétence des Voies Navigables de France, à moins qu'une fois de plus, elles ne fassent appel à des Sociétés de Service, lesquelles seront payées pour une étude qui n'aboutira pas!

- Maintenant concernant l'état général du canal, il existe un énorme problème: l'envasement. Aucun désenvasement n'est effectué, même pendant les périodes de chômage, en dehors des sas des écluses, et ce, depuis des années et même des dizaines d'années. Pour que la rentabilité d'un transport sur des péniches soit maximum, il faudrait supprimer une partie importante des limons de la cuvette des canaux, couche qui par endroit atteint 50 à 60 centimètres, voir plus en certains endroits tels l'cluse des Minimes par exemple, voir la photo en aval de l'écluse. Pour donner un exemple des volumes à extraire et donc à stocker, le Canal du Midi fait 240 kilomètres de long pour une largeur de 20 à 24 mètres de largeur, ceci représente pour chaque épaisseur de 10 centimètres de limons à retirer, 480.000 mètres cube à stocker. Pour le Canal latéral, 193 kilomètres sur 18 mètres de largeur ce qui représente 350.000 mètres cube à stocker. Alors que va-t-on faire de ce limon? 830.000 mètres cube pour seulement 10 centimètres retirés sur toute la longueur alors qu'il faudrait en retirer 30 à 40 centimètres pour permettre un navigation correcte et rentable?!!

canal du midi, envasement, fret commercial,  UNESCO, VNF, Voies navigables de france,

canal du midi, envasement, fret commercial,  UNESCO, VNF, Voies navigables de france,

Ces 2 photos montrent l'épaisseur de vase à l'écluse

des Minimes à Toulouse. Cette épaisseur a augmenté d'environ

5 centimètres en une seule année (2 périodes de chômage)

Il va maintenant être difficile de faire machine arrière pour cet établissement qui n'a rien entretenu depuis 1991 date de sa création. C'est une des raisons pour laquelle nous demandons la création d'une nouvelle entité, un établissement public interrégional prenant en compte l'entretien et l'utilisation des canaux du Midi de la France mais également l'amélioration du tourisme, du commerce et de l'artisanat à partir de ces couloirs naturels que représentent le Canal du Midi et le canal latéral de Garonne. Mais il ne faudra jamais oublier que pour le bon entretien des canaux, il faut permettre une navigation pendant toute l'année afin de permettre un brassage des eaux donc un entretien naturel des cuvettes. C'est ce qu'ont complètement oublié les Voies Navigables de France.