Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2012

Canal du Midi: Mode d'emploi !

 

Contrepèteries     Les nouilles ramollissent dans le corps

                                   Les présentes élections

                                   Les sites et les berges retrouvées

                                   Les lutins pêchent les maquereaux

Dicton Français :       Amis et vin vieux sont bons en tous lieux

Dicton Juif :               Le rire et la légèreté conduisent à la honte

Dicton Africain :        On ne peut remplir que ce qui est vide

Proverbe Chinois :    Celui qui excelle, ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait

Dicton du jour:

Dans parlement, il y a parle et ment.

Léo Campion

 

Pour mieux comprendre le Canal du Midi!

Nous vous parlerons du Canal du Midi à Béziers et dans les prochains jours, nous vous parlerons de ce monument dans différentes autres villes ou régions. Mais les problèmes du canal sont difficiles à appréhender par la complexité apportée année après année par les politiques ou les différents services de l'État.

Aussi, afin de mieux comprendre certains termes ou certaines finesses apportées ça et là, nous vous apportons quelques précisions nécessaires à la compréhension des différents billets.

Lors du classement du canal au patrimoine mondial de l'UNESCO, un certain nombre de mesures et engagements avaient été prises dans le but de protéger le site dans son intégralité. Entre autres choses, une zone tampon a été définie. Cette zone tampon est représentative du paysage créé par le canal. C'est pourquoi la zone de protection est définie par les limites des communes riveraines avec, dans certains cas, l'intégration dans l'espace défini, de communes non riveraines mais se trouvant pratiquement riveraine du canal. Cette zone tampon devait être redéfinie et peaufinée après l'acceptation du dossier par l'UNESCO en 1996. Hors, il n'en a rien été et malgré de nombreuses discussions (trop nombreuses et improductives), aucun dossier complet représentatif de la zone tampon n'a été clairement défini, laissant ainsi la porte ouverte à toutes les indélicatesses de la part de ceux qui ne sont intéressé que par l'argent que représente le canal du Midi et ses abords.

Cet oubli n'a rien d'étonnant lorsqu'on sait que de tous les engagements pris par l'État lors de l'inscription à l'UNESCO, aucun n'a été tenu. Entre autres, l'État, par l'intermédiaire des Voies Navigables de France, devait restaurer totalement le monument dans les 10 ans suivants l'inscription, coûts estimés en 1989 pour la restauration, environ 25 millions d'euros. Nous sommes bien loin des sommes astronomiques annoncées maintenant par les VNF concernant les platanes.

Pourtant dans un document de référence relatif à l'insertion paysagère, architecturale et urbanistique du Canal du Midi, il a été clairement défini une délimitation cohérente de la zone tampon délimitant le monument en trois zones:

- La zone exceptionnelle constitué du domaine public fluvial (cuvette, chemins de halage, berges et alignements des plantations).

- Une zone sensible de largeur pouvant varier et jouxtant le canal. Cette zone sensible est définie comme l'espace en visibilité réciproque avec le Canal du Midi. cela correspond au paysage qui constitue les premiers plans visuels perçus depuis les abords du Canal.

- Une zone d'influence de largeur variable et dont les critères et les contours ont été clairement définis.

 

01 Canal du Midi zones sensibles.jpg

 

Ces zones ont été clairement cartographiées sur une charte interservices et devraient éviter les exagérations que chacun de nous peut quotidiennement apercevoir tout au long du canal. C'est pourquoi nous parlons parfois de la zone tampon, laquelle ne sert à rien aux yeux de certains décideurs ou lobbies et vous pourrez dès maintenant le vérifier pour la ville de Béziers: zone tampon, zone inondable, rien n'arrête ceux qui se croient au-dessus des lois. Et pourtant cette zone doit garantir la conservation de ce bien patrimonial, mais en plus ils doivent veiller à ce que les aménagements qui le concernent directement ou situés à ses abords, ne lui portent pas atteinte mais participent à sa sauvegarde et à sa mise en valeur

 

02 Canal du Midi zones délimitées.png

 

canal001.jpg

 

canal002.jpg

 

canal003.jpg

 


La zone tampon dans son intégralité

puis de Mirepeisset à Agde

en passant par Béziers

Nous espérons que ces quelques lignes vous auront permis déjà de mieux comprendre, mais vous savez comme nous qu'avec l'État, rien n'est simple et pourquoi rendre simple ce qui peut permettre de s'en mettre plein les poches.

 

 

 

03/04/2012

Le retour au transport commercial sur les Canaux des 2 Mers!!

Le retour au transport commercial sur les Canaux des Deux Mers (Midi et Garonne)?!!

 

Saint du jour           Sainte Paule et Saint Timothée

Contrepèteries :        Benoit XVI a blâmé des athées avant de les quitter

                                      En voyage, Benoit cherche l’assise sur une bête

                                     Les jésuites vont au Caire pour leur salut

                                     Un aumônier en pull, c’est cool       

Dicton Français :       La peur et l’ennui en tue plus que la maladie

Dicton Juif :               Demande un conseil à ton ennemi et fais le contraire

Dicton Africain :        La maladie d’amour ne contamine pas l’ennemi    

Proverbe Chinois :    A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes

Dicton du jour :

La politique des partis fatigue les organes génitaux de la République.

Anonyme

En politique, ce qui est inutile est souvent nuisible.

Jacques Bainville

Le retour au transport commercial sur les Canaux des Deux Mers (Midi et Garonne)?

Des informations nous étant communiquées concernant le Canal du Midi mais aussi le Canal latéral de Garonne, cette semaine, il nous a été envoyé un article paru sur le journal Sud-Ouest et nous donnant quelques informations données par les Voies Navigables de France (VNF). Ces informations, vous pouvez les trouver à l'adresse ci-après:

http://www.sudouest.fr/2012/01/23/le-canal-se-la-coule-douce-613148-3603.php

Outre les travaux sur le Canal de Garonne pendant la période de chômage hivernale, nous y apprenons de la bouche du responsable de la subdivision Aquitaine des VNF, Monsieur Jacques Rentière, qu'un retour à l'activité commerciale sur cette portion du Canal de Garonne est à l'étude, et d'ajouter: "nous en sommes à l'étude de faisabilité". Encore une étude en cours, que d'études faites sur ce Canal des Deux Mers sans que nous ne voyons rien venir. Mais l'important est que ce que nous avons déjà diffusé maintes fois, soit repris par les VNF. C'est signe que nous sommes lus même si aucun suivi ne vient conforter toutes ces belles phrases et intentions.

De cet article, une réflexion nous vient à l'esprit immédiatement: le Canal des Deux Mers , même s'il dépend d'une Direction Interrégionale du Sud-Ouest, est partagé entre différentes subdivisions effectuant leurs études indépendamment les unes des autres, Aquitaine apparemment s'occupant des études du côté Atlantique et les subdivisions de Haute-Garonne et de l'Aude pour le versant Canal du Midi, côté Méditerranéen. Comment voulez-vous que cela fonctionne? Le Canal des Deux Mers doit être pris comme un canal unique et étudié d'un seul tenant. Qu'après, les besoins et les directives soient différentes parce que le Canal du Midi est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et pas le Canal latéral de Garonne, cela semble une évidence, mais lorsqu'il s'agit par exemple d'étudier l'utilisation ou l'environnement paysager, cette étude doit être unique. Déjà l'un des problèmes majeurs de ce canal est d'être partagé entre six départements sur trois Régions administratives qui ne semblent pas se mettre d'accord, si en plus il n'y a pas de centralisation au niveau des VNF, le Canal du Midi et le Canal des Deux Mers ont beaucoup de gros soucis à se faire quant à leur espérance de vie.

Maintenant, concernant l'étude de faisabilité d'un retour à l'activité commerciale, des bateliers ayant déjà sérieusement étudié la question, nous nous permettons de faire les remarques nécessaires suivantes:

- Les VNF, de par leurs différentes interventions sur les écluses: automatisation, suppression des échelles, manquements au règlement fluvial de la part des plaisanciers, etc... a cherché la suppression progressive d'un retour de la batellerie sur ces canaux. Il en est de même sur les berges en permettant le stationnement de bateaux en dehors des ports et interdisant le croisement dans beaucoup de cas.

- Le plus gros problème d'un retour au fret et de la batellerie commerciale est de trouver une rentabilité à cette activité: trouver des marchandises à transporter, trouver des retours, minimiser les temps d'acheminement, etc... il ne semble pas que ce soit de la compétence des Voies Navigables de France, à moins qu'une fois de plus, elles ne fassent appel à des Sociétés de Service, lesquelles seront payées pour une étude qui n'aboutira pas!

- Maintenant concernant l'état général du canal, il existe un énorme problème: l'envasement. Aucun désenvasement n'est effectué, même pendant les périodes de chômage, en dehors des sas des écluses, et ce, depuis des années et même des dizaines d'années. Pour que la rentabilité d'un transport sur des péniches soit maximum, il faudrait supprimer une partie importante des limons de la cuvette des canaux, couche qui par endroit atteint 50 à 60 centimètres, voir plus en certains endroits tels l'cluse des Minimes par exemple, voir la photo en aval de l'écluse. Pour donner un exemple des volumes à extraire et donc à stocker, le Canal du Midi fait 240 kilomètres de long pour une largeur de 20 à 24 mètres de largeur, ceci représente pour chaque épaisseur de 10 centimètres de limons à retirer, 480.000 mètres cube à stocker. Pour le Canal latéral, 193 kilomètres sur 18 mètres de largeur ce qui représente 350.000 mètres cube à stocker. Alors que va-t-on faire de ce limon? 830.000 mètres cube pour seulement 10 centimètres retirés sur toute la longueur alors qu'il faudrait en retirer 30 à 40 centimètres pour permettre un navigation correcte et rentable?!!

canal du midi, envasement, fret commercial,  UNESCO, VNF, Voies navigables de france,

canal du midi, envasement, fret commercial,  UNESCO, VNF, Voies navigables de france,

Ces 2 photos montrent l'épaisseur de vase à l'écluse

des Minimes à Toulouse. Cette épaisseur a augmenté d'environ

5 centimètres en une seule année (2 périodes de chômage)

Il va maintenant être difficile de faire machine arrière pour cet établissement qui n'a rien entretenu depuis 1991 date de sa création. C'est une des raisons pour laquelle nous demandons la création d'une nouvelle entité, un établissement public interrégional prenant en compte l'entretien et l'utilisation des canaux du Midi de la France mais également l'amélioration du tourisme, du commerce et de l'artisanat à partir de ces couloirs naturels que représentent le Canal du Midi et le canal latéral de Garonne. Mais il ne faudra jamais oublier que pour le bon entretien des canaux, il faut permettre une navigation pendant toute l'année afin de permettre un brassage des eaux donc un entretien naturel des cuvettes. C'est ce qu'ont complètement oublié les Voies Navigables de France.