Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/05/2012

Ils ne sont pas beaux nos paysages? Celui-ci va bientôt être détruit!

Saint du jour :                 Saint Aymard

Contrepèteries :             Ménagez votre course, n'abusez pas des bonds

                                           Les ponts de Cologne sont immenses

                                           Mets ta casquette

                                            Les parachutistes se font légers pour mieux chuter

Dicton Français :              Ce qu'on apprend au berceau, dure jusqu'au tombeau

Dicton Juif :                       Les gens riches ont des héritiers, pas d'enfants

Dicton Africain :                  Avoir de longues plumes ne veut pas dire voler haut

 

 

 

Proverbe Chinois :          Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire

Proverbe du jour :

 

Quiconque est capable de mentir est indigne d'être compté au nombre des hommes, et quiconque ne sait pas se taire est indigne de gouverner

Fènelon

 

 

Ils ne sont pas beaux nos paysages? celui_ci va bientôt être détruit!

 

Voici la photo d'un très beau paysage, idyllique, comme beaucoup de gens voudraient pouvoir admirer chaque jour. Alors se pose la question: Ou se trouve cet endroit?

Eh bien, habitants du Languedoc-Roussillon, ne cherchez pas, il est dans votre région, très exactement dans l'Aude, et il s'agit du lac de la Galaube,  dabs la Montagne Noire, juste en limite du Tarn et de la région Midi-Pyrénées.

 

IMGP0948.JPG

 

Alors pourquoi cette photo?

Admirez bien car bientôt y seront implantés des éoliennes, ce qu'on appelle un projet de ZDE (Zone de Développement Éolien), tout d'abord 11 éoliennes, mais chacun sait qu'après une première livraison, arrive toujours une seconde couche. L'éolien, c'est comme le rasoir, la seconde lame passe avant que le poil ne se rétracte, et derrière ce projet de 11 éoliennes de 135 mètres de haut, une extension doit être très certainement prévue.

S'il n'y avait que le lieu idyllique! Mais là ne s'arrête pas l'aberration. Le lac de la Galaube représente, non pas un réservoir pour le canal du Midi, mais un réservoir d'eau potable pour 220 000 à 250 000 habitants de  régions allant de Toulouse à Carcassonne et jusqu'à Revel. Hors, chaque générateur de 135 mètres contient 6 à 800 litres d'huile pour lubrifier. ce sont donc de 6600 à 8800 litres d'huile qui risquent à tout moment de polluer cette réserve d'eau étant remarquablement situés juste sur la crête surplombant les ruisseaux d'alimentation. Mais ce danger n'a jamais été notifié dans les études d'impact pourtant effectuées par des "professionnels" et des "écologistes". Passons sur les "oublis" (peut-être volontaires) concernant la faune et la flore.

Enfin pour terminer, la présence de cette ZDE sur la zone tampon du Canal du Midi et à proximité immédiate de la prise d'eau d'Alzeau, ne semble gêner personne, ce canal n'intéresse tellement peu de monde lorsqu'il s'agit de l'entretenir ou de le mettre en valeur. Cette ZDE sera également visible depuis la Cité de Carcassonne, autre site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Pour information, la maison depuis laquelle a été prise la photo a coûté entre 5 et 600.000 euros en achat et réparation, on offre à sa propriétaire 200 000 euros avec les 11 ventilateurs.

 

27/05/2012

Éolien, POUR ou CONTRE? On ne va pas se faire la guerre!

Éolien, POUR, CONTRE? On ne va pas se faire la guerre!

 

J'ai écrit un billet sur ce que je pense de l'impact des éoliennes sur le tourisme et le patrimoine paysager. Mais cela ne veut pas dire que je suis anti éolien ni que je fasse la guerre à ceux qui pensent l'inverse  de ce que j'ai pu exposer.

Je remercie les personnes qui ont commenté car les blogs sont faits pour partager un espace de connaissance et non pas pour faire part de leurs désaccords ou pire pour s'engueuler ou se faire la guerre .

999.jpgAnti éolien, je ne le suis pas en effet. Dès qu'il y a désaccord, on veut absolument partager les camps entre anti ou pro, puis, comme tout est régi maintenant par des sondages, après on cherche quelle est la part de "ANTI" et la part de "PRO". Mais comme ni anti, ni pro ne connaissent le but du sondage, nous en resterons toujours à des chiffres manipulés. J'essaye de faire part des raisons qui font que l'éolien m'agace et je n'essaye surtout pas de convertir qui que ce soit à mes idées.

On m'a gentiment fait savoir l'existence de l'éolien au Danemark, pays qui a su par de multiples exemples, adapter l'éolien. Adapter me semble être le meilleur verbe à utiliser car je n'ai pas voulu utiliser "imposer", imposer comme il se passe en France ou dans d'autres pays.

Voici donc le commentaire:

"Je viens de me rendre au Danemark. Il y a pas mal d'éoliennes mais, contrairement à la France, aucunes lignes électriques ou poteaux téléphoniques en vue. Tout est enfoui. Les paysages sont particulièrement protégés. Les éoliennes ne sont pas rassemblées en parcs industriels mais disséminées. Du coup, leur impact est plus que minime. Personnellement, je préfère une éolienne à une ligne à haute tension, pourtant si nombreuses à zébrer l'horizon ou à gâcher les photos !"

Je suis parfaitement d'accord avec ce point de vue, sauf qu'ajouter des éoliennes aux lignes à haute tension ou autres édifices , n'est pas forcément une bonne idée pour notre tourisme. Afin de connaître la politique énergétique au Danemark, je me suis tourné vers des Danois que j'ai l'habitude de côtoyer lorsque je me trouve à Bruxelles et voici leurs commentaires.

998.jpgLa grande différence entre Danemark et France quant à l'acceptation ou non de pylônes, réside dans l'actionnariat. Au Danemark, de nombreux habitants sont actionnaires dans les "sociétés du vent" Danoises (entre 100 000 et 150 000 familles), ils trouvent donc un intérêt supplémentaire dans l'édification des éoliennes. Bien souvent, au début de l'éolien, c'était les habitants ou les municipalités qui demandaient l'installation et participaient au financement. Alors qu'en France, comme d'habitude lorsqu'il y a de l'argent en jeu, ce sont des Sociétés (bien souvent à capitaux étrangers), qui imposent leurs lois et imposent les pylônes au gré de leurs fantaisies. Concernant l'enfouissement des lignes électriques et téléphoniques, le Danemark est un pays extrêmement plat avec un point culminant à 173 mètres. Ceci engendre des coûts de réalisation moindres comparé à ce qu'il faudrait pour réaliser l'enfouissement en France. Les coûts d'enfouissement feraient immanquablement exploser les prix de l'électricité. Quant au mitage des paysages, les Danois ne sont pas favorables à la dissémination et préfèreraient, eux aussi que les éoliennes soient rassemblées. C'est pourquoi ils sont très favorables aux parcs éoliens off-shore qui se construisent actuellement, limitant l'expansionnisme terrestre . Il faut peut-être rappeler ici que le Danemark possède les plus grands parcs off-shore du monde avec la Grande-Bretagne. Ils construisent actuellement un parc qui procurera 600 MW alors qu'ils possèdent déjà 4 parcs d'environ 200MW chacun.

 

J'espère que ce petit explicatif fera comprendre que les efforts à faire, ne viennent pas de nous, ANTI ou PRO, mais de ceux qui cherchent à imposer en dépit des paysages, des Parc Nationaux, des monuments classés, de la faune et de la flore.

     

26/05/2012

Canaux de France, Canal du Midi, Canal des Deux Mers: les VNF prouvent leur incompétence!

Saint du jour :                 Saint Bérenger               

Contrepèteries :             Les Corses en pleine fouille

                                           Les luxations mènent à la fêlure

                                           Les Russes sont en fête

                                           Les vieux pots font la meilleure compote

Dicton Français :             A cour de Roi chacun pour soi

Dicton Juif :                      L'homme dont le destin est de se noyer se noiera dans un verre d'eau.

Dicton Africain :             La honte de ton parent c'est aussi ta honte       

Proverbe Chinois  :        Il ne faut pas avoir peur d'être lent, seulement d'être arrêté

Dicton du jour :

 

Plus la politique devient technique, plus la compétence démocratique régresse

Edgar Morin

 

 

 

Canaux de France, Canal du Midi, Canal des Deux Mers: les VNF sont absolument incompétentes!

 

C'est tous les jours que les nouvelles nous annoncent que les VNF ne font pas leur travail, que les VNF (Voies Navigables de France) sont totalement incompétentes.

Dernières nouvelles en date:

998.jpgChalons-sur-Saône le 26/05/2012: Depuis quelque temps, la ville de Chalon-sur-Saône est entrée dans un conflit ouvert avec l’établissement public VNF (voies navigables de France). Considérant que VNF n’assumait pas ses obligations en la matière, la municipalité de Chalon a décidé de porter l’affaire devant le tribunal administratif de Dijon afin d’obtenir l’annulation du refus.

Pont_sur-Seine le 24/05/2012:  Une habitante est montée au créneau pour pouvoir pratiquer le vélo sur la voie, qui est envahie par la végétation. Il a été répondu que le métier de VNF est l'exploitation de la voie d'eau et malheureusement pas de faire passer des vélos sur les chemins.

999.jpgCanal du Centre le 04/05/2012: Sous le titre « Il manque 10 millions de m3 d’eau pour le canal du Centre », Alain Bollery doute cependant de cette explication : « Le manque de précipitations n’est pas la seule raison, écrit-il. Les travaux menés par VNF sur le lac de Torcy, puis sur celui de Montaubry, ont siphonné les réserves. VNF a été mis en cause par deux fois pour n'avoir pas su gérer des travaux de vidanges d'étangs.

Aisne le 04/05/2012: Dans l'Aisne le patrimoine du Département (conseil général) est riche de 1 022 ponts. 91 d'entre eux franchissent des canaux. À ce jour, 78 de ces ponts axonais sont classés comme étant dans un état préoccupant. Le coût pour leur réparation ou leur reconstruction est estimé à 74 millions d'euros (TTC). Somme à mettre en parallèle avec l'engagement annuel du conseil général de 2,4 millions d'euros pour les grosses réparations ou reconstructions d'ouvrage d'art et alors que le budget voirie s'établit à 30 millions d'euros environ. En l'occurrence le président et sénateur Daudigny estime que « Trente années seraient nécessaires pour remettre en état ces 78 ponts… C'est pourquoi, à la suite d'un contentieux avec VNF, une négociation a eu lieu pour l'entretien de 25 ponts à l'état préoccupant. Un accord a été trouvé, mais, après la remise en état de trois ouvrages d'art, VNF a dénoncé cet accord. Le conseil général de l'Aisne se retrouve donc seul, sans avoir les moyens d'assumer cette charge financière

997.jpgNarbonne le 03/05/12: L'impossibilité de naviguer à l'approche de Sainte-Lucie et surtout au-delà (la responsabilité de la navigabilité du canal, via son entretien, revient à VNF, NDLR) a définitivement 'condamné', cette année, le Coche d'Eau 'La Tramontane'

Marmande le 24/04/12: C'est tout d'abord Pierre Camani, président du Conseil général, qui, dans une lettre du 14 décembre, sollicitait l'intervention de VNF pour l'enlèvement du bateau épave renfloué et déposé sur le chemin de halage en bordure de la voie verte, dans le port du Mas-d'Agenais. La réponse ne s'était pas fait attendre de la part du directeur interrégional puisque dans son courrier du 23 janvier, Patrick Butte déclarait : « VNF doit procéder à l'aliénation du bateau auprès de son dernier propriétaire connu domicilié en Finlande. Ainsi, l'enlèvement du bateau devrait se faire dans les meilleurs délais. » Il déclarait même que la subdivision Aquitaine de VNF allait « installer un balisage de sécurité autour du bateau ».

St-Amand-les-Eaux le 22/04/12:Lors de l'inauguration du port fluvial en juin 2008, le directeur des Voies navigables de France a souligné « l'importance de cet investissement pour le développement touristique local ». Mais depuis, les obstacles qui à l'époque s'opposaient déjà à son attractivité n'ont pas été contournés. Les caractéristiques de certains ponts et des écluses fermées empêchent la navigation des plaisanciers sur la Scarpe tout au moins entre Douai et Mortagne-du-Nord. Les Voies navigables n'investissent plus sur les bras secondaires comme la Scarpe. Et en supposant que ce problème soit réglé, au moins dix écluses ne fonctionnent plus sur la boucle que nous avons tracée. Qui va prendre en charge leur remise en service ? Pas de réponse non plus quand on pose la question à VNF. Et puis qui les manœuvrerait ? Qui dit manœuvre dit main d'œuvre. Qui la paie ?

 

Et c'est cela toute l'année et dans toutes les régions administratives de France.

 

Dernièrement encore, des brèches dans les berges d'un canal de l'Est de la France mais à chaque fois, les Voies Navigables de France rétorquent qu'ils ne sont pas responsables, que ce n'est pas de leurs compétences. mais alors, quelles sont les compétences de cet Etablissement Public récemment proclamées Administrative?

Qu'attend-on, que les voies d'eau soient obstruées, que les berges soient totalement détruites. Que veut-on? Supprimer toute liaison fluviale? faire disparaître les canaux? S'il vous plaît supprimons ces incompétents, mettons en place des gens fiables et professionnels, pas des guignols sans aucun moyen.