Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2012

Gauche, droite, la très belle Démocratie Française...

Contrepèteries     Le commissaire est utile au poste

                                   Le géologue a laissé traîner un abricot sur son schiste

                                   Labyrinthe dans l'Anjou

                                   Ces Messins adorent contempler les cieux             

Dicton Français    Honore les grands, ne méprise pas les petits          

Dicton Juif:                Le sage sait ce qu'il dit, l'insensé dit ce qu'il sait

Dicton Africain         Le destin souffle sans soufflet de forge

Proverbe Chinois  Un homme laid ne doit pas reprocher au miroir d'être de travers

Dicton français du jour :

On ne peut pas fonder la prospérité des uns sur la misère des autres.

Vincent Auriol

 

Gauche, droite, la très belle Démocratie Française...!

 

30.jpg

Chacun d'entre nous le sait, les finances de l'État Français et des collectivités sont au beau fixe... Il n'est aucun besoin de faire des économies et chacun peut continuer à s'en mettre plein les poches et en faire profiter ses copains.

Saviez-vous que les Présidents de Conseils Généraux ont eu le droit sur l'exercice 2010/2011, d'augmenter leurs indemnités jusqu'à 45% et également augmenter leurs vice-présidents de 40%, comme c'est sympa d'en faire profiter les autres.

Inutile de dire que la plupart ont profité de l'aubaine, même ceux qui se gaussait de l'augmentation Elyséenne de qui vous savez. Qu'importe les comptes en baisse, il y aura toujours des contribuables pour payer.

On voit bien là, que ceux qui font les lois n'ont aucune considération et ne se préoccupent aucunement pour le petit peuple qui les a élus. La crise? Vous avez bien dit crise? Elle n'existe pas pour nos femmes et nos hommes politiques.

33.gifLe résultat d'un tel cynisme de la part de nos élus qu'ils soient de droite comme de gauche, dans les Conseils Généraux, il y a maintenant pléthore de vice-présidents, tous les copains du Président se retrouvent vice-présidents. A Lyon 40 vice-présidents, à Lille 32, à Perpignan 30, à La Rochelle 26. Et dans notre région, 17 en Haute-Garonne (sur 53 élus), 11 en Lot-et-Garonne (sur 40 élus), 12 dans l'Hérault (sur 49 élus), 10 dans l'Aude (sur 35 élus). Chacun des vice-présidents perçoit un salaire compris entre 3500 et 3800 euros.

Evidemment, ces salaires ne prennent pas en compte les inévitables cumuls de mandats de toutes sortes.

 

32.jpg

Et après cela on demande aux électeurs Français de se serrer la ceinture. Que les élus commencent par donner l'exemple, surtout en cette période électorale. A quand un contrôle citoyen des dépenses publiques et des salaires des élus? Droite, gauche, tous unis lorsqu'il s'agit de leurs salaires et avantages!

 

31.jpg

 

04/04/2012

Électricité, les gros bides de l'éolien, on ne nous dit pas tout!

Contrepèteries     Le plongeur a exploré le fond de la Creuse

                                   Le roi nègre avait son gourbi plein de phonos

                                   Le vieux marcheur admire les fortifications de Metz

                                   Les dockers ont de beaux cars                     

Dicton Français    Les hommes sont les roturiers du mensonge, les femmes en sont l'aristocratie

Dicton Juif             L'ambition détruit son hôte

Dicton Africain     Quand une tête pense seule, elle devient folle

Proverbe Chinois  L'eau renversée est difficile à rattraper

Dicton du jour :

Quand un gouvernement se trompe, il n'a qu'une seule solution:

persévérer dans l'erreur!

André Frossard

 

Électricité, les gros bides de l'éolien, on ne nous dit pas tout!

France : 4000 éoliennes en panne

A 14.15 h le 28 février 2012, les 4000éoliennes du parc français ont cessé de fonctionner.

Avec une puissance utile effective de 353 mégawatts, pour une puissance totale installée de plus de 6.700 mégawatts elles ont produit moins de 0,4% de l'électricité totale fabriquée en France soit 68.917 mégawatts, obligeant les centrales thermiques fortement émettrices de gaz à effet de serre, à pallier leur inefficacité.

Ces chiffres officiels établis par RTE (Réseau de Transport d'Électricité) démontrent que sans vent il n'y a pas d'électricité éolienne et que ces machines doivent être relayées par des dizaines centrales thermiques.

Le plan du Grenelle de l'Environnement a pour objectif d'implanter 25.000 mégawatts ce qui correspond à 15.000 éoliennes sur la France et1.200 le long des côtes. Il conduit à construire des nouvelles centrales thermiques (gaz, fioul et charbon), un double investissement nécessaire pour assurer la sécurité énergétique de notre pays.

Les prévisions du Grenelle ont été établies sur des bases scientifiques fausses pour l'unique profit des industriels de l'éolien qui profitent de subventions au mépris de l'intérêt général.

Ce plan entraine un investissement de plus de 50 milliards d'euros d'argent public qui amplifiera les problèmes économiques et écologiques de la France au lieu de les résoudre.

Paris 14 mars 2012

France: éolien le courant ne passe plus

A 14.30 h le 14 mars 2012, les 4000 éoliennes du parc français représentant plus de 6.700 mégawatts installés, ont à nouveau cessé de fonctionner par manque de vent.

Avec une puissance effective de 293 mégawatts fournie au réseau, elles ont battu leur record absolu d'inefficacité, en représentant 0,4% des 68.408 mégawatts en fonctionnement.

Cette situation a obligé les centrales thermiques fortement émettrices de gaz à effet de serre, à pallier leur inefficacité.

Ces chiffres officiels établis en temps réel par RTE (*) démontrent une évidence: le courant ne se stocke pas et sans vent il n'y a pas d'électricité éolienne. Ces machines doivent être relayées par des dizaines centrales thermiques.

Le plan du Grenelle de l'Environnement a pour objectif d'implanter 15.000 éoliennes sur la France. Il conduit non seulement à augmenter le prix de l'électricité des ménages de  plus de 50% mais il entraine aussi la construction de nouvelles centrales thermiques(gaz, fioul et charbon), un double investissement nécessaire pour assurer la sécurité énergétique de notre pays.

La Fédération Environnement Durable qui regroupe 800 associations rappelle que les prévisions du Grenelle ont été établies sur des bases scientifiques fausses pour l'unique profit des industriels de l'éolien au mépris de l'intérêt général.

Ce plan entraine un investissement de plus de 50 milliards d'euros d'argent public qui amplifie les problèmes économiques et écologiques de la France  tout en détruisant ses paysages et dénaturant son patrimoine.

01.jpg

Le problème d'accroissement en besoin électrique est mondial et non pas seulement Français comme on veut nous le faire croire. Un rapport de l'Agence Mondiale de l'Énergie table sur un accroissement de la demande énergétique mondiale de 70% dans les 25 prochaines années. Ceci démontre l'intérêt de faire les bons choix pour limiter les gaz à effets de serres mais aussi pour obtenir une énergie à des coûts raisonnables et n'influant pas sur la qualité de vie.

La question est: Comment fournir l'énergie électrique dont le monde a et va avoir besoin?!!

03.jpgActuellement, il existe déjà différentes filières technologiques de production électrique dans le monde. Les centrales à charbon représentent 40% de la production mais sont de loin les plus polluantes malgré la recherche de capture et stockage de CO2 (CSC). Les centrales à turbines à gaz représentent 20% de la production avec un très mauvais rendement et également le problème de pollution au CO2. Les centrales nucléaires 15% de la production (75% en France), présentent les dangers que l'on connaît mais sans émission de CO2 et à des prix concurrentiels. Les centrales hydrauliques 15% de la production sont la première source d'énergie renouvelable et l'Asie et l'Amérique du Sud investissent dans cette énergie. Les éoliennes 2% de la production présente des problèmes environnementaux et économiques majeurs, l'énergie est intermittente comme l'a prouvé la panne du 28 Février, obligent à disposer d'autant d'énergie thermique pour compenser l'intermittence et génère des nuisances sonores et visuelles, son seul avantage l'absence de CO2. Le photovoltaïque représente moins de 0,1% de la production mais à un coût prohibitif.

02.jpgIl semble que depuis le Grenelle de l'environnement, le maître mot soit l'absence de CO2 pour déterminer si une filière technologique est bonne ou non pour la France. On ne tient compte ni du coût, ni de l'environnement, ni des problèmes techniques, on ne tient compte de rien d'autre que l'absence de CO2. Et dans ce cas et suite à la panne, on voit bien que l'éolien va dans le mauvais sens à plus d'un titre. Les centrales thermiques qui se mettent en route à chaque absence de vent émettent du CO2 et plus on ajoute d'éolien, plus on ajoute de thermique pour pallier les pannes de l'éolien, alors expliquez-nous le choix de l'éolien. De plus en France, on nous dit d'acheter Français, mais est-ce que nous avons une filière "éolienne"? Que nenni, nous ne produisons pas, nous n'avons pas d'installateurs, nous n'avons pas de contrôleurs, nous n'avons rien et sommes obligés de tout acheter étranger et ceci à grand coup de subventions de l'État à une époque de vaches maigres comme actuellement (plus de 50 milliards d'euros de subventions toutes distribuées à des grands groupes et des sociétés étrangères).

Les énergies renouvelables c'est bon pour la nature

disent certains

Ceci est totalement faux, les énergies éoliennes remplacent

les pollutions au CO2 par d'autres pollution sonores et visuelles ainsi que

de CO2 des centrales thermiques

LA NATURE EST DÉTRUITE PAR L'ÉOLIEN

 

05.jpg

 

Ne faudrait-il pas organiser un Grenelle de l'énergie afin de prendre enfin la bonne décision et le bon chemin? Nous avons les meilleurs chercheurs du monde, utilisons-les car il doit bien exister d'autres moyens propres. On parle de l'hydroélectrique, ne peut-on pas faire une recherche dans cette direction car l'eau employée en un point P peut être réemployée en d'autres points d'un cours d'eau, et cela sans aucune pollution.

 

04.jpg

 

 

 

Produire Français, les politiques en parlent mais....!!

Contrepèteries :        Je préfère se simple Anjou au jus de la treille qu’on met en boutique

                                   L’école de Saumur vante ses bons côtés

                                   L’artiste a dans son cœur comme un rameau nu

                                   L’inspecteur primaire voudrait voir les bons cahiers

Dicton Français :     Ne penser qu’à soi et au présent, source d’erreur en politique.

Dicton Juif             Qui somnole renverse son panier

Dicton Africain      La langue qui fourche fait plus de mal que le pied qui trébuche

Proverbe Chinois :    L'alcool est blanc mais rougit le visage, l'or est jaune mais noircit le coeur

Dicton du jour :

Démocratie est le nom que nous donnons au peuple chaque fois que nous avons

besoin de lui.

Robert de Flers

 

Produire Français, les politiques en parle mais en avons-nous les possibilités?

10.jpg

Dans cette Présidentielle, tout est affaire de mode du moment ou de contradiction du concurrent. Nous avons eu droit pendant un court instant de la campagne au leitmotiv "Produire Français". Mais comme toutes modes, elles passent et maintenant on en est à la tranche d'imposition à 75% et les clameurs des joueurs de football.

Nous avons pu entendre différentes propositions de la part des candidats, Monsieur Bayrou a fait 20 propositions mais uniquement basées sur l'économie et non pas sur la réalité industrielle et le savoir, mais au moins a-t-il fait des propositions concrètes. Madame Joly ne voit que par l'emploi lié à l'écologie et au développement durable, aussi a-t-elle prévu de créer des emplois dans l'éolien et le photovoltaïque, filières inexistantes actuellement en France et déjà complètement vampirisées par 4 ou 5 pays. Dans les propositions socialistes de Hollande, nous n'avons encore rien trouvé pouvant ressembler à un plan de relance de la production à la Française. Quant à notre futur ex candidat Sarkozy, il aurait paraît-il fait des propositions le 23 Novembre 2011 par l'intermédiaire d'un Jean-François Copé déclarant "l'objectif c'est réindustrialiser la France avec pour maître étalon l'Allemagne", encore faudrait-il avoir l'argent et les idées pour le faire. Ah, c'est vrai qu'à l'UMP nous avons l'inénarrable Kosciusko-Morizet NKM déclarant pour produire Français "ne pas demander aux Français de courir avec un boulet aux pieds", voilà qui va aider à produire Français!!

11.jpgToujours est-il que depuis les paraît-il "propositions" du candidat-Président, nous continuons à entendre chaque jour la litanie des délocalisations, rien n'a changé. Et maintenant nous entendons parler de rachats d'action de sociétés jusqu'alors Françaises. Exemple Peugeot qui vient de vendre une partie de ses actifs à General Motors et mieux encore, notre modèle, l'État Allemand qui rachète 7,5% des parts d'Airbus et demande par-dessus le marché que le siège social soit en Allemagne alors qu'au départ Airbus est et doit rester Toulousain et Français. Merci Madame Merkel, merci Monsieur Sarkozy, bel exemple d'entente Germano-Française.

Maintenant, faudrait-il savoir ce que signifie produire Français, qu'est-ce qu'un produit "Made in France"? Est-ce un produit de marque française mais fabriqué à l'étranger? Est-ce un produit de marque étrangère et produit en France? Ne serait-ce pas avant tout, un produit de marque française et fabriqué en France?!! D'autres parts, il ne faut pas oublier que produire Français ne signifie pas simplement vendre aux Français des produits fabriqués en France mais également améliorer la balance commerciale en vendant à l'étranger. Et de cela, aucun politique n'en parle!

Apparemment, les seules solutions que nous offrent nos politiques sont toutes basées sur l'argent, faire des économies de bouts de chandelle à droite comme à gauche. mais cela est-il suffisant? Nous ne gardons pas nos chercheurs qui s'exilent à l'étranger et pourtant la recherche, c'est le commencement de la filière industrielle. Nous n'avons pas de filières comme on peut en trouver dans d'autres pays, nous ne préparons pas les étudiants en connaissance des marchés, nous ne préparons que de futurs chômeurs. Comment voulez-vous concurrencer la Chine par exemple ou, pour trouver des ingénieurs bac+4, il suffit de se baisser. Apple, lorsqu'ils ont délocalisé en Chine, ont embauché immédiatement 8700 ingénieurs bac+4 Chinois, chose impossible même aux Etats-Unis. Pourrait-on faire la même chose en France?

12.jpgCHERCHEZ L'ERREUR: Un autre exemple des aberrations des mesures prises pour relancer l'emploi et la fabrication Française: la TVA sociale sensé relancer l'emploi et avoir des prix concurrentiels à l'export. La richesse de l'industrie Française réside dans ses PME/PMI puisque les grosses entreprises délocalisent et placent leurs bénéfices dans les paradis fiscaux. Alors faudrait-il avant tout donner des avantages à ceux qui emploient, les PME/PMI. Hors avec la TVA sociale, que voyons-nous? Une PME de 5 employés, avec l'abaissement des cotisations sociales patronales, y gagnera entre 320 et 350 euros par mois, somme ne permettant pas 13.jpgd'embaucher un nouvel employé. Renault, fort de ses 123.000 salariés en France, y gagnera de son côté , et à salaires identiques, 8 millions d'euros chaque mois, hors Renault avait annoncé 4700 embauches sur 3 ans en 2011, et encore il ne s'agissait pas seulement de CDI. Ces 8 millions vont plutôt permettre à amortir prématurément la nouvelle usine construite au Maroc. Alors pourquoi ne pas créer des charges patronales modulées, en fonction de l'importance de l'entreprise? Beaucoup de législations sont des entraves au développement de certaines petites entreprises et à l'embauche et ce n'est pas la TVA sociale qui permettra de produire Français. Un dernier exemple, pourquoi une entreprise française, 7 ans après sa création, n'emploie que 20 employés en moyenne contre 80 en Grande-Bretagne? Pourquoi la moyenne des effectifs français est de 2,7 employés par entreprises contre, 6,6 aux USA et 4,5 en Allemagne (encore eux)? (source IFRAP). La raison est simple, les seuils sociaux. Au cinquantième employé, une entreprise doit mettre en place un Comité d'entreprise, des délégués syndicaux, des participations, etc... et beaucoup d'entreprises stagnent à cause de ces seuils sociaux.

 

15.jpg

Comme on peut le constater, les économies de bouts de chandelle n'y feront rien, comme n'y feront rien la TVA sociale qui au contraire, freinera les achats des français. Le mal est plus profond et le minimum serait:

- Que le gouvernement prenne des mesures pour interdire les délocalisations.

- Qu'on encourage l'embauche par la baisse des charges dans les PME/PMI mais pas dans les grosses entreprises du CAC40 ni les banques sauf si elles embauchent de manière continue.

- Qu'on change la législation sur les entreprises en l'harmonisant avec le reste de l'Europe

-Que les banques qu'on a généreusement recapitalisées, participe à la relance de l'industrie en aidant les PME/PMI.

Mais nous ne sommes pas des politiques, alors nos idées, tout le monde s'en moque!!