Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2012

Languedoc-Roussillon, Aude, qui connaît les produits du terroir? Et pourtant il paraît qu'on en fait la promotion!

Saint du jour :                 Saint Justin

Contrepèteries :             Si vous me poussez, je vous trompe

                                           Accroupie sur la chaise, elle se chauffe le bras

                                           Ah Monsieur! Quel site à votre balcon

                                           Après avoir débranché, il se laissa couler dans son bain              

Dicton Français :             On est assez riche quand on a le nécessaire

Dicton Juif :                      Si tu veux qu'on te comprenne, fais-toi comprendre

Dicton Africain :                 Qui n'est pas utile à soi-même ne peut être utile aux autres

 

 

 

Proverbe Chinois :         C'est s'enrichir que de s'ôter des besoins

Proverbe du jour :

 

La France a toujours cru que l'égalité consistait à trancher ce qui dépasse

Jean Cocteau

 

 

Languedoc-Roussillon, Aude, qui connaît les produits du terroir? Et pourtant il paraît qu'on en fait la promotion.

 

999.jpgInternet, il permet la promotion des produits. Paraît-il!! Alors beaucoup de petits malins se sont lancés dans la "Promotion" sur le web, des petits malins mais aussi des collectivités, mais c'est très bien d'avoir la plus belle des vitrines mais si personne ne passe devant, elle n'a aucune utilité malgré tout l'argent dépensé.

Ayant fait la connaissance de l'un de ces nombreux producteurs qui font le délice de nos papilles, j'ai voulu aller voir comment était faite la promotion de ses produits par le biais de ces "vitrines miraculeuses". Autant dire que les dépenses de publicité sont à passer par pertes et profits. Ces vitrines sont des fourre tout dans lesquels il est difficile de s'y retrouver. Que vous fassiez des recherches par le nom du producteur, par sa spécialité, par la ville ou village, vous ne retrouverez jamais que le site personnel du producteur lorsqu'il en a un.

 

998.jpgSi l'on prend l'exemple de l'Aude, ce ne sont pas les marques et labels qui manquent: "Sud de France" ou vous avez de nombreux produits mais noyés dans la masse et sans aucune promotion du site internet, "Produits Cathares la marque de qualité" ah bon? Mais qu'est-ce exactement? "Marché des producteurs de pays" qui n'a aucune référence produit ni aucun producteur référencé, "Gastronomie.com" qui n'a que des vins en référence comme d'ailleurs beaucoup d'autres sites.

Si c'est cela faire de la promotion par internet, il n'est pas difficile de le faire. Mais l'étonnement c'est que malgré la profusion de propositions en tout genre, personne ne connaît mieux la production locale et le producteur ne voit rien de bien nouveau au niveau de ses ventes.

 

Finalement, on s'aperçoit que la meilleure des publicité est faite par le producteur lui-même, en faisant des expositions, des foires, des marchés et de l'évènementiel mais cela n'a qu'un impact très limité pour la notoriété des produits vers l'extérieur, et c'est là que devrait intervenir Internet.

 

997.jpgEt pourtant, que la gastronomie, les produits et les vins de nos régions permettent de passer d'agréables moments en famille ou en antre amis. Je suis toujours content de faire découvrir des spécialités du pays, bien entendu les vins, le cassoulet, l'aïgo boulido, la fougasse aux fritons, mais qui connaît le mesturet du Lauragais, la brasucade de moules du Narbonnais, le boudin galabart, etc... J'ai été étonné de découvrir au détour de périples en campagne, les truffes de la région de Villeneuve-de-Minervois, la farine de châtaignes vers Cabrespine, des confits d'oignons proche d'Alaigne, d'excellentes huîtres à Gruissan, bien entendu toujours accompagnés avec modération des nombreux vins régionaux.

 

Et dire que les autres régions ne peuvent découvrir ces trésors de la gastronomie uniquement au moment des vacances. Quant aux étrangers, ils n'en ont aucune connaissance, quoi qu'en disent certains qui arrivent à vendre quelques bouteilles en Russie ou en Chine.

 

 

Pour une bonne promotion, il faut commencer par une bonne entente entre producteurs, surtout lorsqu'il n'y a pas concurrence immédiate. Après, il faut que la vitrine soit proposée aux passants, qu'elle soit attractive, achalandée et facile d'accès.

 

Mais en attendant, je vous souhaite un bon appétit!

  

Les commentaires sont fermés.