Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2012

Alors? Ces économies? On les fait? C'est peut-être la question à poser aux candidats des législatives!

Saint du jour :                 Sainte Perrine

Contrepèteries :             Les physiciens voient le monde conique

                                           Ma femme admire les rossignols du caroubier

                                           Non, le Var ne se déverse pas dans l'Oder

                                           J'aime le son du cor le soir au fond des bois     

Dicton Français :             Un visage qui ne rit jamais est le témoin d'un cœur mauvais. 

Dicton Juif :                      Qui n'ajoute pas quelque chose à son avoir s'endette

Dicton Africain :              Se croire plus intelligent que son ami, c'est compromettre l'amitié

Proverbe Chinois :          C'est s'enrichir que s'ôter ses besoins

Dicton du jour :               

 

La dictature est une forme autoritaire de la démocratie dans laquelle

tout ce qui n'est pas obligatoire est interdit

 

 

Alors ces économies? On les fait? Et comment? C'est peut-être la question à poser aux candidats des législatives!

 

On peut voir des associations demander la reconnaissance de..., l'inscription de..., et  moi-même voudrait qu'on fasse quelque chose pour les monuments, le patrimoine, les paysages.  Mais ou trouver l'argent, comment financer? Apparemment ces gens et associations qui organisent des réunions de quelques personnes derrière un comptoir de bistrot ou dans une arrière-salle, ne se posent pas la question la plus importante: "OU TROUVER L'ARGENT", on ne dit qu'une seule chose "JE VEUX!". C'est peut-être pour çà que ces mêmes personnes essayent d'obtenir des places sur les listes des municipales de 2014, pour arrondir leurs futures retraites.

999.jpgAlors, plutôt que de chercher des mécènes comme le font certains anciens Ministres et certaines Entreprises Publiques, et afin de proposer un financement pour le patrimoine et les paysages, je tente quelques propositions, même si tout le monde sait pertinemment qu'elles ont aucune chance de voir le jour. Mais on peut toujours tenter, si des fois il y avait quelques députés honnêtes élus!

Tout le monde s'accorde à dire qu'il y a trop d'élus en France, trop de députés, trop de sénateurs séniles, et que ces élus ont de trop gros salaires, de trop grosses indemnités et de trop gros avantages. Ne parlons pas des cumuls car nous aurons encore droit à une Arlésienne quant à une loi anti cumuls.

Nous avons en France plus de 650.000 élus de toutes sortes: 577 députés, 343 sénateurs, 2040 conseillers régionaux, 4042 conseillers généraux, 36635 maires, 519.417 conseillers municipaux, 78 députés européens et environ 38.000 conseillers intercommunaux, et tout cela pour environ 65 millions d'habitants. En comparaison, les États-Unis comptent moins de 250.000 élus dont 435 à la Chambre des représentants et 100 sénateurs pour une population  d'environ 313 millions d'habitants. Alors on peut se poser la question, pourquoi tous ces élus??!!! Si nous prenions exemple sur les États-Unis (ce qu'on sait faire avec la bouffe et le reste), nous devrions avoir environ 110 députés et sénateurs pour représenter la population française.

Toutes les sources d'informations sont d'accord pour dire que chaque députés  coûtent 300.000 euros par an et chaque sénateur environ 500.000 euros annuels, mais avec différents avantages certains annoncent presque 1 million d'euros par an.

998.pngAlors sans vouloir aller jusqu'à une représentation équivalente en comparaison de populations avec les États-Unis, ni demander la suppression du Sénat comme beaucoup de gens le demandent, il peut paraître très possible de revenir à un nombre de députés d'environ 400 et de 250 sénateurs, alors que le phénomène inverse s'est produit lors du dernier renouvellement des sénateurs, 343 sénateurs au lieu de 331. Si nous faisons les comptes des économies, cela représente 56 millions d'euros en députés et 47 millions d'euros en sénateurs.  

Nous avons là, la moitié de la somme annoncée par les VNF pour le Canal du Midi. Mais comme les VNF ne refont pas les berges, ce qui représente 50% des chiffres annoncés, nous avons là la totalité du budget pour replanter l'intégralité du Canal.

Et il ne s'agit que des Députés et Sénateurs car si on voulait s'attaquer aux autres Institutions, par exemple les mairies et le nombre de conseillers municipaux, ne trouvez-vous pas étonnant qu'une ville comme New-York compte 51 conseillers municipaux pendant que nous en avons 163 à Paris, 69 à Toulouse ou 43 à Narbonne? Y a-t-il plus de responsabilités dans nos villes Françaises qu'aux États-Unis?

 

Mais ne rêvons pas, car pour faire ce type d'économies, il faut passer par des lois, et les lois, ce sont justement tous ce gens qui coûtent si cher à l'État qui les font. Alors? Votez bien et l'idéal serait de revenir comme avant à des non inscrits et non plus ces candidats nommés par leurs partis respectifs. Mais surtout ne votons jamais pour des candidats qui recherchent des compléments de revenus!!

 

 

29/05/2012

Ils ne sont pas beaux nos paysages? Celui-ci va bientôt être détruit!

Saint du jour :                 Saint Aymard

Contrepèteries :             Ménagez votre course, n'abusez pas des bonds

                                           Les ponts de Cologne sont immenses

                                           Mets ta casquette

                                            Les parachutistes se font légers pour mieux chuter

Dicton Français :              Ce qu'on apprend au berceau, dure jusqu'au tombeau

Dicton Juif :                       Les gens riches ont des héritiers, pas d'enfants

Dicton Africain :                  Avoir de longues plumes ne veut pas dire voler haut

 

 

 

Proverbe Chinois :          Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire

Proverbe du jour :

 

Quiconque est capable de mentir est indigne d'être compté au nombre des hommes, et quiconque ne sait pas se taire est indigne de gouverner

Fènelon

 

 

Ils ne sont pas beaux nos paysages? celui_ci va bientôt être détruit!

 

Voici la photo d'un très beau paysage, idyllique, comme beaucoup de gens voudraient pouvoir admirer chaque jour. Alors se pose la question: Ou se trouve cet endroit?

Eh bien, habitants du Languedoc-Roussillon, ne cherchez pas, il est dans votre région, très exactement dans l'Aude, et il s'agit du lac de la Galaube,  dabs la Montagne Noire, juste en limite du Tarn et de la région Midi-Pyrénées.

 

IMGP0948.JPG

 

Alors pourquoi cette photo?

Admirez bien car bientôt y seront implantés des éoliennes, ce qu'on appelle un projet de ZDE (Zone de Développement Éolien), tout d'abord 11 éoliennes, mais chacun sait qu'après une première livraison, arrive toujours une seconde couche. L'éolien, c'est comme le rasoir, la seconde lame passe avant que le poil ne se rétracte, et derrière ce projet de 11 éoliennes de 135 mètres de haut, une extension doit être très certainement prévue.

S'il n'y avait que le lieu idyllique! Mais là ne s'arrête pas l'aberration. Le lac de la Galaube représente, non pas un réservoir pour le canal du Midi, mais un réservoir d'eau potable pour 220 000 à 250 000 habitants de  régions allant de Toulouse à Carcassonne et jusqu'à Revel. Hors, chaque générateur de 135 mètres contient 6 à 800 litres d'huile pour lubrifier. ce sont donc de 6600 à 8800 litres d'huile qui risquent à tout moment de polluer cette réserve d'eau étant remarquablement situés juste sur la crête surplombant les ruisseaux d'alimentation. Mais ce danger n'a jamais été notifié dans les études d'impact pourtant effectuées par des "professionnels" et des "écologistes". Passons sur les "oublis" (peut-être volontaires) concernant la faune et la flore.

Enfin pour terminer, la présence de cette ZDE sur la zone tampon du Canal du Midi et à proximité immédiate de la prise d'eau d'Alzeau, ne semble gêner personne, ce canal n'intéresse tellement peu de monde lorsqu'il s'agit de l'entretenir ou de le mettre en valeur. Cette ZDE sera également visible depuis la Cité de Carcassonne, autre site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Pour information, la maison depuis laquelle a été prise la photo a coûté entre 5 et 600.000 euros en achat et réparation, on offre à sa propriétaire 200 000 euros avec les 11 ventilateurs.

 

27/05/2012

Éolien, POUR ou CONTRE? On ne va pas se faire la guerre!

Éolien, POUR, CONTRE? On ne va pas se faire la guerre!

 

J'ai écrit un billet sur ce que je pense de l'impact des éoliennes sur le tourisme et le patrimoine paysager. Mais cela ne veut pas dire que je suis anti éolien ni que je fasse la guerre à ceux qui pensent l'inverse  de ce que j'ai pu exposer.

Je remercie les personnes qui ont commenté car les blogs sont faits pour partager un espace de connaissance et non pas pour faire part de leurs désaccords ou pire pour s'engueuler ou se faire la guerre .

999.jpgAnti éolien, je ne le suis pas en effet. Dès qu'il y a désaccord, on veut absolument partager les camps entre anti ou pro, puis, comme tout est régi maintenant par des sondages, après on cherche quelle est la part de "ANTI" et la part de "PRO". Mais comme ni anti, ni pro ne connaissent le but du sondage, nous en resterons toujours à des chiffres manipulés. J'essaye de faire part des raisons qui font que l'éolien m'agace et je n'essaye surtout pas de convertir qui que ce soit à mes idées.

On m'a gentiment fait savoir l'existence de l'éolien au Danemark, pays qui a su par de multiples exemples, adapter l'éolien. Adapter me semble être le meilleur verbe à utiliser car je n'ai pas voulu utiliser "imposer", imposer comme il se passe en France ou dans d'autres pays.

Voici donc le commentaire:

"Je viens de me rendre au Danemark. Il y a pas mal d'éoliennes mais, contrairement à la France, aucunes lignes électriques ou poteaux téléphoniques en vue. Tout est enfoui. Les paysages sont particulièrement protégés. Les éoliennes ne sont pas rassemblées en parcs industriels mais disséminées. Du coup, leur impact est plus que minime. Personnellement, je préfère une éolienne à une ligne à haute tension, pourtant si nombreuses à zébrer l'horizon ou à gâcher les photos !"

Je suis parfaitement d'accord avec ce point de vue, sauf qu'ajouter des éoliennes aux lignes à haute tension ou autres édifices , n'est pas forcément une bonne idée pour notre tourisme. Afin de connaître la politique énergétique au Danemark, je me suis tourné vers des Danois que j'ai l'habitude de côtoyer lorsque je me trouve à Bruxelles et voici leurs commentaires.

998.jpgLa grande différence entre Danemark et France quant à l'acceptation ou non de pylônes, réside dans l'actionnariat. Au Danemark, de nombreux habitants sont actionnaires dans les "sociétés du vent" Danoises (entre 100 000 et 150 000 familles), ils trouvent donc un intérêt supplémentaire dans l'édification des éoliennes. Bien souvent, au début de l'éolien, c'était les habitants ou les municipalités qui demandaient l'installation et participaient au financement. Alors qu'en France, comme d'habitude lorsqu'il y a de l'argent en jeu, ce sont des Sociétés (bien souvent à capitaux étrangers), qui imposent leurs lois et imposent les pylônes au gré de leurs fantaisies. Concernant l'enfouissement des lignes électriques et téléphoniques, le Danemark est un pays extrêmement plat avec un point culminant à 173 mètres. Ceci engendre des coûts de réalisation moindres comparé à ce qu'il faudrait pour réaliser l'enfouissement en France. Les coûts d'enfouissement feraient immanquablement exploser les prix de l'électricité. Quant au mitage des paysages, les Danois ne sont pas favorables à la dissémination et préfèreraient, eux aussi que les éoliennes soient rassemblées. C'est pourquoi ils sont très favorables aux parcs éoliens off-shore qui se construisent actuellement, limitant l'expansionnisme terrestre . Il faut peut-être rappeler ici que le Danemark possède les plus grands parcs off-shore du monde avec la Grande-Bretagne. Ils construisent actuellement un parc qui procurera 600 MW alors qu'ils possèdent déjà 4 parcs d'environ 200MW chacun.

 

J'espère que ce petit explicatif fera comprendre que les efforts à faire, ne viennent pas de nous, ANTI ou PRO, mais de ceux qui cherchent à imposer en dépit des paysages, des Parc Nationaux, des monuments classés, de la faune et de la flore.